•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Romain Grosjean ratera le prochain Grand Prix de F1

Il s'appuie sur leurs épaules.

Romain Grosjean (centre) est aidé par deux personnes pour quitter les lieux de son accident.

Photo : Getty Images / Hamad I Mohammed

Agence France-Presse

Le Français Romain Grosjean, brûlé aux mains dimanche lors d'un effroyable accident au Grand Prix de F1 de Bahreïn, manquera à l'appel pour « au moins » la prochaine course de la saison, a annoncé son écurie Haas lundi.

Grosjean devrait obtenir son congé de l'hôpital mardi, selon Haas, mais n'est pas en mesure de participer à la 16e manche du championnat du monde cette semaine sur le circuit international de Sakhir, le même qui a accueilli le Grand Prix de Bahreïn.

Il sera remplacé par le pilote d'essais et de réserve de l'équipe, Pietro Fittipaldi, petit-fils du double champion du monde de F1 Emerson Fittipaldi.

Après qu'il eut été décidé que la meilleure chose pour Romain était de faire l'impasse sur au moins une course, le choix de placer Pietro dans la voiture a été assez facile, a dit le patron de l'écurie Guenther Steiner.

Le Brésilien de 24 ans effectuera ses débuts en Grand Prix, mais a participé à des essais avec Haas lors des deux dernières années.

Bien sûr, ce ne sont pas des circonstances idéales pour commencer à courir en F1, a reconnu la recrue. J'ai passé beaucoup de temps avec l'équipe cette saison, en piste et au simulateur, donc je connais les procédures lors d'un Grand Prix.

Plus tôt dans la journée, Haas a indiqué que Grosjean poursuivait sa convalescence à l'hôpital à Bahreïn, où il a passé la nuit.

Le traitement de ses brûlures sur le dos des mains se passe bien. Il a reçu la visite de Guenther Steiner lundi et il est prévu qu'il sorte de l'hôpital mardi, a continué l'écurie américaine.

Dans une vidéo publiée dimanche soir sur Instagram, souriant et les mains bandées, Grosjean a laissé savoir qu'il allait plus ou moins bien.

Ça ressemblait à un four, rouge, enflammé

La monoplace du Français, qui a quitté la piste à la suite d'un accrochage tout juste après le départ de l'épreuve, a été coupée en deux et a pris feu après s'être encastrée à 220 km/h dans les barrières de sécurité à la sortie du virage 3.

Le pilote a pu s'extraire seul de l'habitacle renforcé de sa voiture 28 secondes après le choc et s'est éloigné du brasier, aidé par le personnel de la voiture médicale, avant d'être conduit en ambulance au centre de soins du circuit, puis héliporté à l'hôpital.

Des pompiers tentent d'éteindre un incendie sur une piste de course automobile.

La voiture de Romain Grosjean s'est enflammée à la suite de l'accident.

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

Il s'agit de l'un des pires accidents qu'on a vus, mais avec une issue incroyablement positive, a dit le pilote de la voiture médicale de la F1, Alan van der Merwe.

Ça ressemblait à un four, rouge, enflammé, a raconté le médecin Ian Roberts, qui accompagne van der Merwe dans chaque grand prix de F1. On l'a vu commencer à sortir. On se demandait comment l'atteindre.

L'équipe anti-incendie est arrivée assez rapidement et l'extincteur a suffisamment repoussé les flammes pour nous permettre d'aider Romain à passer au-dessus de la barrière quand il a été debout, a poursuivi Roberts. Cette fenêtre était très courte, car les flammes sont ensuite revenues vers nous. Ça piquait, c'était intense.

L'accident de dimanche sur le circuit de Sakhir est probablement le plus sérieux que les deux hommes ont vu ensemble.

Si on était arrivés cinq secondes plus tard ou si Ian [Roberts] avait mis cinq secondes de plus à décider quoi faire, le résultat aurait pu être très différent, a rappelé van der Merwe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !