•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Les Steelers et la perfection, les Jets et la médiocrité

Il pointe vers le ciel après avoir lancé une passe de touché.

Ben Roethlisberger, quart des Steelers

Photo : AP / Keith Srakocic

Inscrire son nom dans le livre des records en étant les meilleurs ou les pires. Voilà ce que les Steelers de Pittsburgh et les Jets de New York peuvent accomplir cette année.

Même si les Chiefs de Kansas City sont encore les favoris des parieurs pour remporter le prochain Super Bowl, les Steelers demeurent la seule équipe invaincue dans la NFL.

Dès qu’une équipe atteint le chiffre de 10 victoires en 10 matchs, on se met à penser à une saison parfaite.

L’exploit n’a toujours été réalisé que par les Dolphins de Miami en 1972. Après avoir remporté leurs 14 matchs en saison, ils ont gagné deux matchs éliminatoires avant de vaincre les Redskins de Washington au Super Bowl.

Depuis que la saison de la NFL est passée à 16 matchs en 1978, personne n’a réédité cette performance exceptionnelle.

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont venus bien près de le faire en 2007. Ils avaient alors balayé la saison et gagné deux matchs éliminatoires avant de se faire surprendre par Eli Manning et les Giants de New York au Super Bowl.

Vous vous rappelez certainement l'attrapé de David Tyree avec son casque...

Deux joueurs de football tentent de s'arracher le ballon.

David Tyree attrape le ballon devant Rodney Harrison.

Photo : The Associated Press / Gene Puskar

Les Steelers de 2020 sont encore loin de la saison parfaite.

Ils ont gagné leurs 10 premiers matchs, mais la moitié de leurs victoires ont été acquises par un touché ou moins. Trois fois, ils étaient en recul à la mi-temps.

Bref, ils ne dominent pas, mais trouvent une façon de gagner, généralement avec un gros jeu défensif ou un revirement.

Dans leurs six derniers matchs, ils vont devoir se mesurer à trois équipes qui ont des fiches de 7-3, les Bills de Buffalo, les Colts d'Indianapolis et les Browns de Cleveland. En plus, ils devront disputer deux de ces rencontres sur le terrain de leur adversaire, à Buffalo et à Cleveland.

Ben Roethlisberger et ses amis amorcent la dernière ligne droite contre les Ravens de Baltimore (6-4). C’est peut-être le bon moment pour les recroiser.

Personne n’est venu plus près que les Ravens de vaincre les Steelers cette année.

Le quart de Baltimore Lamar Jackson a commis un échappé à la porte des buts à moins de deux minutes de la fin. Un touché aurait pratiquement donné la victoire aux Ravens et on ne pourrait plus parler d’une saison parfaite.

Maintenant, les Ravens viennent de perdre trois de leurs quatre derniers matchs et sont frappés par une éclosion de cas de COVID-19.

Le match a été reporté à mardi et 12 joueurs des Ravens, dont le quart vedette Lamar Jackson, ne pourront participer à la rencontre.

Tout porte à croire que les Steelers pourront donc rester parfaits cette semaine.

Peut-être que l’entraîneur Mike Tomlin souhaite secrètement que son équipe en laisse filer une au cours des prochaines semaines.

Depuis 20 ans, sept équipes ont commencé la saison avec 10 victoires ou plus. Aucune n’a gagné le Super Bowl…

Les Jets pourraient aussi entrer dans l’histoire

Il est pratiquement aussi difficile de perdre ses 16 matchs que de les gagner tous. Statistiquement, du moins.

Depuis l’arrivée du calendrier de 16 matchs il y a 42 ans, seuls les Browns de Cleveland en 2017 et les Lions de Détroit de en 2008 ont réussi à être blanchis.

Les Jets pourraient facilement s’inscrire à leurs côtés. Derniers en attaque, avant-derniers en défense, ils ont accordé 153 points de plus qu’ils en ont marqué cette saison.

Ils ne sont pas très bons.

Contre la Nouvelle-Angleterre, ils menaient par 10 points au début du quatrième quart. Ils ont perdu 30-27. Contre Denver, ils menaient par un point avec six minutes à jouer. Ils ont perdu par neuf points, 37-28.

D’ici la fin de la saison, les Jets doivent affronter Miami (6-4), Las Vegas (6-4), Seattle (7-3), les Rams (7-3), Cleveland (7-3) et les Patriots (4-6), leur seul adversaire avec une fiche perdante.

Comme le disait si bien Claude Ruel, y’en aura pas d’facile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !