•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Le virus qui fait trembler la NFL

Deux joueurs de football portent un masque de protection, dont un qui l'a mis sur ses yeux, plutôt que sur sa bouche.

Des joueurs des Titans du Tennessee portent le masque (ou presque) lors des célébrations d'après-match.

Photo : AP / Nick Wass

La NFL a peur.

La plupart des ligues sportives professionnelles ont évité le pire jusqu’à présent, et la NFL fait tout ce qu’elle peut pour que sa saison presque normale ne prenne pas fin abruptement.

Ce n’est certainement pas rassurant quand on voit que le meneur du circuit pour les touchés, Adam Thielen, des Vikings du Minnesota, a été placé sur la liste des joueurs isolés, tandis que l’ailier rapproché des Bills de Buffalo Tommy Sweeney manquera à l’appel pour le reste de la saison, parce qu’il souffre de myocardite, une inflammation cardiaque considérée comme un effet secondaire de la COVID-19.

Dans le cas de Thielen, les Vikings n’ont pas spécifié s’il avait reçu un test positif ou s’il avait simplement été en contact prolongé avec quelqu’un qui avait été infecté.

On craint aussi une éclosion au sein des Ravens de Baltimore qui ne se sont pas entraînés lundi en raison de deux cas positifs parmi les porteurs de ballon. Les Ravens doivent jouer un match crucial dès jeudi contre les Steelers de Pittsburgh.

Au cours des deux dernières semaines, 108 tests se sont révélés positifs dans la ligue. Il y en avait eu seulement 146 depuis le début de la saison.

Ce n’est pas la panique dans les bureaux new-yorkais de la NFL (probablement parce que les gens sont en télétravail), mais l’inquiétude et la méfiance grandissent.

Moins d’une semaine après avoir resserré son protocole contre la COVID-19, la NFL a encore ajouté des restrictions pour ses équipes, lundi.

Tous les joueurs qui n’ont pas leur casque sur la tête et qui ne s’apprêtent pas à sauter sur le terrain devront maintenant porter un masque sur les lignes de côté.

Les entraîneurs qui communiquent les jeux ne sont plus exemptés de porter le masque, même s’ils arborent une visière.

À défaut d’obtempérer, ils feront face à des mesures disciplinaires.

Et comme les équipes sont responsables de faire appliquer ces nouvelles consignes, elles seront aussi soumises à des mesures disciplinaires (amendes, pertes de choix au repêchage, etc.), si des membres de leur formation sont aperçus le visage découvert sur les lignes de côté.

La ligue souhaite également limiter les interactions sur le terrain après les rencontres. On invite tout le monde à rentrer au vestiaire le plus rapidement possible.

Le nouveau normal de la NFL a d’ailleurs inspiré les représentants publicitaires d’une entreprise de détersif. Dans une publicité de 30 secondes, on voit Peyton Manning contrôler un robot qui ramasse les chandails des joueurs, dans le but de les désinfecter pour que les joueurs puissent se les échanger, comme ils le font souvent après les matchs.

Des restrictions pour les coiffeurs

La NFL restreint également le nombre de joueurs et d’accompagnateurs qui voyagent avec l’équipe lors des matchs.

La formation officielle est de 53 joueurs, et jusqu’à 48 sont en uniforme chaque semaine.

Donc, se limiter à 62 joueurs pour les voyages ne devrait pas être trop difficile pour les équipes.

Pendant les déplacements, que ce soit en avion ou en autobus, le personnel des équipes devra porter des masques N95 ou l’équivalent.

La NFL limite également le nombre de personnes qui peuvent accéder aux installations à domicile.

Il s'agit de 70 personnes pour les opérations football et de 25 que l’on définit comme du personnel de soutien. Ces dernières ne peuvent pas entrer en contact avec les gens de football.

Seulement 15 membres des médias peuvent couvrir les entraînements extérieurs et seulement 5 si la séance se déroule à l’intérieur.

Le nombre de spécialistes et de consultants extérieurs est limité à cinq. Dans une note de service, il est spécifiquement question des chiropraticiens, des massothérapeutes et des COIFFEURS!!!

Bref, le protocole de la NFL ratisse de plus en plus large.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !