•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gouverneure de Tokyo résolue à tenir les JO

Elle porteun masque devant des micros lors d'une conférence de presse.

La gouverneure de Tokyo Yuriko Koike

Photo : Reuters / ISSEI KATO

Associated Press

La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, affirme être en mesure d'organiser en toute sécurité les Jeux olympiques l'année prochaine malgré les inquiétudes croissantes au sujet de la récente recrudescence des cas de COVID-19 au Japon.

Le Japon a connu une augmentation des infections ce mois-ci avec un total quotidien national supérieur à 2000, au moment où le gouvernement tente d'équilibrer les mesures préventives et l'activité commerciale sans nuire davantage à l'économie frappée par la pandémie.

En tant que ville hôtesse, je suis déterminée à faire ce qu'il faut pour tenir les Jeux, a mentionné Mme Koike en conférence de presse, à Tokyo, mardi.

Son commentaire survient une semaine après la visite du président du Comité international olympique, Thomas Bach, dans la capitale, où il a eu une série de rencontres avec des officiels olympiques japonais, dont Mme Koike, pour montrer leur détermination à tenir les Jeux.

Elle a souligné que l'utilisation généralisée des masques par les Japonais est l'une des mesures préventives les plus efficaces qui ont épargné le pays du taux élevé d'infections qui ont frappé les États-Unis et l'Europe.

De nombreux Japonais les ont utilisés comme obligation morale en essayant de coopérer avec les efforts de prévention des maladies, a-t-elle dit.

La récente augmentation constante des cas remettrait toutefois en question les projets d'organisation des JO. M. Bach a déclaré que les participants et les athlètes seraient encouragés à se faire vacciner afin de protéger le public japonais, mais on ne sait pas comment cela serait traité si les cas augmentaient dans le pays.

Mme Koike a rencontré le premier ministre Yoshihide Suga pour discuter de la manière d'atténuer la récente recrudescence des infections. Les cas quotidiens à Tokyo ont également augmenté ces dernières semaines.

M. Suga a annoncé dimanche une décision de suspendre partiellement la campagne gouvernementale GoTo qui encourage les voyages et les restaurants avec des réductions pour soutenir les entreprises touchées par la pandémie, après une vague de critiques selon lesquelles son gouvernement était trop lent à prendre des mesures malgré les appels répétés des experts.

Le Japon, qui avait décrété l'état d'urgence pendant sept semaines en avril et en mai, a eu recours à un confinement non contraignant, mais a quand même fait mieux que de nombreux autres pays.

Il comptabilisait environ 134 000 cas avec près de 2000 décès, lundi, selon le ministère de la Santé. Tokyo, après avoir dépassé les 500 cas la semaine dernière, a signalé 186 nouveaux cas mardi pour un total d'environ 38 200.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !