•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'année mouvementée de Félix Auger-Aliassime

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Félix Auger-Aliassime serre le poing.

Félix Auger-Aliassime

Photo : Associated Press / Frank Franklin II

Après avoir amorcé l’année au 21e rang mondial, Félix Auger-Aliassime a fini sa saison exactement à la même place. Mais il a l'impression d'avoir beaucoup évolué.

De passage à Montréal, où il a pu retrouver la famille qui lui a beaucoup manqué en cette année mouvementée, le Québécois est revenu sur une saison qu’il l’a forcé à développer sa capacité d’adaptation.

Malgré la pandémie, Auger-Aliassime a pratiquement joué le même nombre de matchs que l’an dernier dans le circuit de l'ATP, ce qui lui a donné un programme extrêmement condensé avec 10 tournois depuis la fin août.

Le jeune homme de 20 ans présente un bilan positif de son année.

Dans une année comme celle-ci, d’avoir atteint trois autres finales [Rotterdam, Marseille et Cologne, NDLR], d’avoir fini l’année avec un titre en double à Paris-Bercy et d’avoir atteint la deuxième semaine au US Open, je pense que ce sont des choses positives au niveau des résultats, a-t-il dit.

Le plus important pour moi, c’est l’évolution au niveau de mon jeu, au niveau de ma personne, de ma maturité, de l’approche que j’ai sur ma carrière en général.

Je pense qu’il y a eu une évolution positive cette année, malgré tous les défis auxquels j’ai fait face, auxquels nous avons tous fait face.

Félix Auger-Aliassime

Cette année, il a présenté une fiche de 23 victoires contre 19 revers en simple.

S’il a réussi à jouer autant de matchs que l’an dernier, c’est parce qu’il a accru sa charge de travail en double, ce qui lui a d’ailleurs valu un premier titre avec le Polonais Hubert Hurkacz au début du mois de novembre.

Avec son équipe, il avait prévu l’augmentation de ses présences en double dans son plan de développement.

Physiquement, jouer un match de compétition, c’est un peu la meilleure façon de s’entraîner, a-t-il ajouté. Je pense que c’est bien pour mon jeu, mon service, mes retours, la précision de mes coups et le jeu à la volée.

Passer au prochain niveau

La quarantaine à Montréal n’est pas encore terminée, mais on doit déjà planifier la suite des choses dans le camp Auger-Aliassime.

Après avoir terminé son confinement et retrouvé ses proches, il prendra le chemin de Majorque pour s’entraîner à l’académie de Rafael Nadal, en attendant les dates exactes du départ vers Melbourne pour le premier tournoi du grand chelem de 2021.

Prévus en janvier, les Internationaux d’Australie pourraient être retardés de quelques semaines.

Il ne cache pas que les tournois majeurs sont au cœur des priorités de son équipe.

C’est peut-être dans cette optique qu'après avoir mis fin à sa longue association avec son entraîneur Guillaume Marx, il aimerait bien ajouter à son équipe quelqu’un qui a accompagné des gagnants de ces tournois. Il faut d’ailleurs se demander si son prochain camp dans l’entourage de Nadal n’est pas relié à cette quête.

Même s’il se répète qu’il doit être patient, Félix Auger-Aliassime semble prêt à franchir d’autres étapes dans sa carrière.

Je veux me préparer le mieux à chaque tournoi pour aller le plus loin possible. Mais maintenant, on est rendu à un stade de ma carrière où, à chaque tournoi, je joue pour gagner. Je joue pour aller jusqu’au bout.

Félix Auger-Aliassime

Et il ne reprendra probablement pas la route tout seul en 2021. Visiblement, la solitude l’a affecté dans cette année mouvementée. Avant la fermeture des frontières, il avait presque toujours un membre de sa famille avec lui, que ce soit son père, sa mère ou sa soeur.

Par trois fois, il est revenu sur le sujet de lui-même, sans que la question lui soit directement posée.

Ce n’est pas quelque chose auquel je suis habitué, a-t-il lancé. Je pense que personne n’est vraiment habitué à ça. Maintenant, c’est une nouvelle réalité.

Donc, je pense que c’est à moi, à mes proches, à mon équipe de nous adapter en conséquence pour que je sois au mieux en tant que joueur, mais en tant que personne aussi, a-t-il conclu.

L'équipe de Félix Auger-Aliassime devrait donc s'agrandir en 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !