•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kim Clavel et Marie-Pier Houle boxeront samedi au Mexique

La boxeuse accorde une entrevue.

Kim Clavel

Photo : Radio-Canada / Jean-François Vachon

Jean-François Chabot

Le projet qui doit permettre aux boxeuses Kim Clavel et Marie-Pier Houle de livrer des combats, ce week-end, en banlieue de Mexico, a finalement abouti.

Les négociations dirigées par l’entremise de Stéphan Larouche ont mené à la signature des contrats durant la fin de semaine.

Ainsi, Clavel (12-0, 2 K.-O.) affrontera la Mexicaine Barbara Alejandra Martinez Munoz (3-8-1), 30 ans, dans un duel à 110 lb. Cela signifie que la ceinture de la NABF des super-mouches ne sera pas à l’enjeu.

L'adversaire de Clavel ne compte qu'une victoire et un verdict nul à ses 10 derniers affrontements. Toutes ses défaites ont été enregistrées par décision unanime. Elle est montée dans un ring pour la dernière fois au mois d'août.

Il s’agira d’un deuxième combat pour Clavel en 2020. Elle avait maintenu sa fiche parfaite en l’emportant sur l’Américaine Natalie Gonzalez, le 21 juillet dernier, dans la bulle de Top Rank à Las Vegas.

Ce combat va me permettre d’aller pratiquer tout ce que j’ai fait à l’entraînement durant les derniers mois. Une fille de 12 combats, comme moi, qui a boxé contre plusieurs championnes du monde! Une tough, une guerrière. Mon but est de faire mieux que les championnes du monde qui l’ont affrontée avant moi, a dit Clavel dans le communiqué officiel du promoteur Yvon Michel.

Si elle a le sentiment de s'en aller au coeur de ce qu'elle considère être la Mecque de la boxe tellement son sport y est populaire et pratiqué par tout le monde, Clavel est consciente que sa zone de confort risque fort d'être mise à rude épreuve.

On sera très loin de la bulle de Las Vegas. Je pense que c'est une bulle percée! Excusez l'anglicisme, mais je pense que c'est un petit peu redneck! Un ring de boxe un peu crochi par le temps, des Tempos comme gymnase d'échauffement, des odeurs un peu particulières – qu'on m'a dit –, mais c'est de la vraie boxe, a-t-elle lancée sur un ton enthousiaste.

Les gens arrivent et il n'y a pas de fla-fla. Il n'y a pas la plus belle musique ou les plus beaux habits de boxe. Là-bas, tu mets tes gants, tu mets ton tape sur tes gants, pis tu t'en vas boxer. C'est comme ça pour tout le monde et ça me donne des frissons, a confié Clavel à Radio-Canada Sports.

Pour son premier combat en plus d’un an, Houle (2-0-1, 1 K.-O.) se mesurera quant à elle à la Mexicaine Maria Dolorès Hernandez Garcia (6-4-1, 4 K.-O.), 23 ans, dans la catégorie des super-moyennes (168 lb).

Celle-ci n'a pas vu d'action depuis le mois de septembre 2018. Elle a livré et remporté ses deux derniers combats à Belleville, puis à Oshawa, en Ontario.

S'investir à fond...

Jointe plus tôt en après-midi, Marie-Pier Houle est reconnaissante envers le Groupe Yvon Michel de lui avoir déniché cette occasion, même si cela signifie qu'elle devra s'absenter de son emploi dans une clinique de physiothérapie.

Le fait de partir à l'extérieur ne faisait pas partie des plans cette année. C'est des dépenses de plus qu'il faut prendre en considération. Je suis chanceuse d'avoir de bons commanditaires qui sont là pour m'appuyer et qui vont me permettre de manquer un peu de travail durant la quarantaine que je devrai faire à mon retour, a-t-elle reconnu.

Elle ne s'en fait pas trop de découvrir sur le tard l'identité de son adversaire.

Honnêtement, je n'avais aucune idée de quoi avaient l'air mes deux premières adversaires (chez les professionnelles) avant que je monte avec elles dans le ring. De toute façon, ce n'est pas évident de trouver des renseignements sur les Mexicains en début de carrière. Il n'y a pas beaucoup de vidéos. Je n'ai pas beaucoup d'informations sur elle à part sa fiche sur BoxRec. On va s'adapter. Ce sera mon premier six rounds. Ça va me donner plus de temps pour l'analyser, a-t-elle indiqué.

Même si ses propres entraîneurs ne seront pas du voyage [par souci d'économie, NDLR], cela lui donne confiance de se savoir entourée par des gens aussi aguerris que Danielle Bouchard, Stéphan Larouche et Yves Lévesque qui s'envoleront, mercredi, à destination de Mexico, aux côtés d'elle et de Clavel.

La soirée se déroulera au Deportivo Cri-Cri de Cuernavaca.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !