•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Daniil Medvedev triomphe aux finales de l'ATP

Il crie après avoir gagné un point.

Daniil Medvedev participait à sa première finale du tournoi de fin de saison.

Photo : Getty Images / AFP/GLYN KIRK

Agence France-Presse

Le Russe Daniil Medvedev a comblé un retard d'une manche pour devenir champion des finales de l'ATP dimanche, à Londres, lorsqu'il a vaincu l'Autrichien Dominic Thiem 4-6, 7-6 (7/2) et 6-4.

Medvedev, qui avait gagné le Masters 1000 de Paris il y a deux semaines et qui a battu Novak Djokovic (no 1) en phase de groupe et Rafael Nadal (no 2) en demi-finales, est devenu le deuxième Russe à remporter ce tournoi après Nikolai Davydenko en 2009.

Il a d'ailleurs rendu hommage à son illustre prédécesseur sur le court, après sa victoire.

Quel match! C'est l'une de mes plus belles victoires, a déclaré Medvedev, et merci à Nikolaï d'avoir été une inspiration pour beaucoup d'enfants russes comme moi.

Cette finale restera comme la plus longue de l'histoire depuis qu'elle se joue en deux manches gagnantes (2 h 42 min), et l'une des plus serrées, Medvedev ayant inscrit 115 points au total, contre 112 pour Thiem.

Si le début du match a été assez tendu, avec notamment un deuxième jeu qui a duré à lui seul plus de dix minutes, Thiem a réalisé le meilleur départ, se montrant plus constant.

Au 5e jeu, il est ainsi parvenu à remonter de 0-40 pour réussir à faire le bris à la suite d'une double faute du Russe.

Sur la balle de manche, c'est la bande du filet qui a dévié la balle hors de portée de Medvedev, monté à la volée, laissant penser que le destin avait choisi son camp.

Mais le quatrième joueur mondial, après avoir déjà survécu la veille à Nadal qui avait servi pour le match à 5-4 dans la deuxième manche, a une nouvelle fois fait preuve de ressources tactiques et mentales.

C'est au filet qu'il est allé chercher son salut, remportant 28 des 37 points disputés à la volée.

Thiem pourra regretter longtemps les balles de bris laissées en chemin dans les 5e et 7e jeux de la deuxième manche et des points faciles perdus.

À partir du jeu décisif de la deuxième manche, l'âme du match avait changé, et si l'Autrichien a encore défendu trois balles de bris à 1-1, après avoir été mené 0-40 sur son engagement, il en a concédé trois autres sur le suivant et a cette fois dû mettre un genou à terre.

Évidemment, je suis très déçu, mais dans le même temps fier de ma performance et de la semaine, a dit, beau joueur, Thiem, qui avait perdu en trois manches contre le Grec Stefanos Tsitsipas l'an dernier en finale.

Daniil le mérite, ça a été un match incroyable et j'espère qu'on aura beaucoup d'autres gros matchs à l'avenir, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !