•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Finales de l'ATP : Medvedev défait Djokovic et accède au carré d'as

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Daniil Medvedev serre le poing gauche.

Daniil Medvedev est invaincu après deux matchs à Londres.

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Agence France-Presse

Le Russe Daniil Medvedev a battu le Serbe Novak Djokovic en deux manches identiques de 6-3 et s'est du coup qualifié pour le carré d'as des finales de l'ATP, à Londres, mercredi.

Le no 1 avait remporté sa première rencontre, lundi, et jouera sa qualification en demi-finales face à l'Allemand Alexander Zverev, tombeur un peu plus tôt de l'Argentin Diego Schwartzman.

Medvedev est le deuxième joueur à décrocher son laissez-passer pour le dernier carré, après l'Autrichien Dominic Thiem, également vainqueur de ses deux rencontres.

J'aime toujours jouer contre Novak, l'un des plus grands champions de notre sport. Quand j'étais enfant, je le voyais gagner ses premiers titres en grand chelem, et c'est un rêve d'enfant devenu réalité de l'affronter, a déclaré Medvedev, qui a donné la leçon au maître.

Je suis très heureux de l'avoir battu, j'ai bien servi et j'ai bien joué les points importants. Je pense qu'il n'a pas joué son meilleur jeu aujourd'hui [...] Mais le battre même dans un mauvais jour, c'est toujours difficile, a-t-il ajouté.

Djokovic n'a jamais trouvé la solution face à Medvedev, récent vainqueur du Masters 1000 de Paris. Amortis tôt dans l'échange, montées au filet, le Serbe a tout tenté, mais à mesure que le match lui échappait, il a trop souvent forcé ses coups, sans succès.

Zverev se donne une chance

Alexander Zverez s'est relancé dans la course aux finales de l'ATP avec un gain de 6-3, 4-6 et 6-3 sur Diego Schwartzman.

Ses chances restent cependant relativement minces, puisqu'il lui faudra gagner son ultime match du groupe Tokyo face au roi de l'ATP.

Je suis content de me donner une chance de me qualifier, mais le match de vendredi sera le plus dur qu'on puisse jouer ici, a-t-il dit, même s'il a vaincu le Serbe en finale en 2018.

Il célèbre sa victoire sobrement le poing en l'air.

Alexander Zverev

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Contre Schwartzman, avec un bilan de 2 victoires et 2 défaites avant cette rencontre, le match a été très indécis avec pas moins de 13 bris.

Il n'a pas non plus atteint des sommets techniquement, avec plus de fautes directes que de points gagnants des deux côtés.

À ce jeu, c'est l'Allemand, qui restait sur une finale au Masters 1000 de Paris-Bercy, qui a été le moins irrégulier et qui a su élever son niveau de jeu dans les moments décisifs.

Son service supérieur, 73 % de premières balles contre 63 %, et surtout 10 as contre 0, a fait la différence.

Schwartzman, qui n'est pas encore mathématiquement éliminé, a réussi à refaire le bris à 5-4 dans la deuxième manche, pour revenir à une manche partout après 1 h 34 min de jeu.

L'Allemand a fini par reprendre ses esprits et, en s'appuyant à nouveau sur une mise en jeu dévastatrice (89 % de premières balles et 4 as dans la dernière manche), il a pu attendre la faille qui s'est présentée à 2-2.

Il n'aura pas grand-chose à perdre face à Djoko.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !