•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jose Abreu et Freddie Freeman sont élus joueurs par excellence

Le joueur de premier but regarde sa frappe pendant un match des White Sox contre les Cubs de Chicago.

Jose Abreu avait remporté le titre de recrue de l'année de l'Américaine en 2014.

Photo : Getty Images / Quinn Harris

Associated Press

Jose Abreu, des White Sox de Chicago, et Freddie Freeman, des Braves d'Atlanta, ont été nommés les joueurs par excellence de leur ligue respective jeudi.

Abreu a aidé les White Sox à se qualifier pour les séries pour une première fois en 12 ans. Il a dominé les ligues majeures avec 60 points produits et l'Américaine avec 76 coups sûrs. Il a disputé chacun des 60 matchs de la saison écourtée en raison de la pandémie.

Le premier-but cubain a obtenu 21 des 30 votes de première place lors d'un scrutin auprès de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique.

Le troisième-but des Indians de Cleveland Jose Ramirez a terminé au 2e rang, suivi de l'avant-champ des Yankees de New York DJ LeMahieu.

Abreu, 33 ans, a maintenu une moyenne de ,317 et a claqué 19 circuits. Il a connu une séquence de 22 matchs avec au moins un coup sûr, la plus longue du genre cette saison dans la MLB.

Invité trois fois au match des étoiles, il avait aussi gagné le titre de recrue par excellence de l'Américaine en 2014. Il est le quatrième joueur des White Sox à être nommé joueur par excellence, après Frank Thomas (1993 et 1994), Dick Allen (1972) et Nellie Fox (1959). Le prix est remis depuis 1931.

De son côté, Freeman a maintenu une moyenne de ,341 et a cogné 13 circuits, en plus de produire 53 points en 60 matchs.

Freeman a obtenu 28 votes de première place. Il a été suivi par le voltigeur des Dodgers de Los Angeles Mookie Betts et le troisième but des Padres de San Diego Manny Machado.

Dans une saison perturbée par la pandémie, des camps d'entraînement jusqu'à la Série mondiale, il est presque approprié que le dernier prix majeur remis soit allé à quelqu'un qui a été infecté par le virus.

Trois semaines avant le début de la saison en juillet, Freeman a vu sa température atteindre 40,3 degrés Celsius et il a perdu le sens du goût et de l'odorat. Il se souvient avoir craint le pire et prié parce qu'il n'était pas prêt.

Le joueur de premier but des Braves a vite repris des forces et a connu une campagne exceptionnelle. Il a dominé avec 23 doubles et 51 points marqués.

Les Braves ont gagné le titre de la Division est de la Nationale et sont passés à une victoire d'une première participation à la Série mondiale en 21 ans.

Freeman est le sixième joueur dans l'histoire des Braves à être nommé joueur par excellence de la Nationale. Le plus récent était Chipper Jones en 1999. Freeman porte un chandail en lambeau des Braves sous son uniforme. Ce chandail lui a été remis par Jones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !