•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blessé, Simon Kean n’ira pas à Rimouski

Simon Kean parle au lutrin lors d'une conférence de presse.

Le Trifluvien Simon Kean affiche un rendement de 19 victoires contre 1 défaite (18 K.-O.) en tant que boxeur professionnel.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Jean-François Chabot

Victime d’une blessure à la main gauche survenue samedi, à l’entraînement, le boxeur Simon Kean (19-1, 18 K.-O.) doit faire une croix sur son retour dans le ring. Le poids lourd trifluvien était inscrit sur la carte que doit présenter Eye of the Tiger Management (EOTTM), le 21 novembre, à Rimouski.

Kean devait y défendre sa ceinture NABA face à l'Albertain Stan Surmacz (12-1, 7 K.-O.) dans ce qui devait constituer l’une des principales attractions de la soirée.

C’est la deuxième fois en l’espace de quelques semaines que cet affrontement est repoussé. Déjà, Kean avait fait l’impasse sur le gala de relance tenu à Shawinigan, le 10 octobre.

Le promoteur Camille Estephan avait alors laissé entendre que Kean n’aurait pas disposé d’assez de temps pour assurer une préparation adéquate.

Nous sommes déçus de devoir retirer ce combat prometteur, les deux boxeurs connaissaient un bon camp d’entraînement pour ce duel de championnat. Simon Kean a subi ce qu’on appelle la blessure du boxeur lors d’un entraînement intensif samedi dernier. Simon sera cependant de retour dans l’arène au courant de la prochaine année, a mentionné le président d'EOTTM dans son communiqué officiel.

Rappelons que Kean a été considéré pour un duel face au Britannique Tyson Fury (30-0-1, 21 K.-O.).

Ce rêve est tombé à l’eau lorsque le champion WBC des lourds a plutôt opté en faveur de l’Allemand Agit Kabayel (20-0-0, 13 K.-O.) pour son combat du 5 décembre prochain, à Londres.

C'est à Rimouski, en février dernier, que Kean a livré son dernier combat quand il a défait l'Américain Daniel Martz (20-9-1, 17 K.-O.) par mise hors de combat dès le 3e round. Il y avait alors défendu son titre WBC Silver Continental.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !