•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auger-Aliassime couronné en double à Paris, Medvedev champion en simple

Ils marchent côte à côte sur le court.

Hubert Hurkacz et Félix Auger-Aliassime

Photo : Getty Images / Jean Catuffe

Radio-Canada

Félix Auger-Aliassime et son partenaire Hubert Hurkacz ont été sacrés vainqueurs en double au Masters 1000 de Paris, dimanche, après avoir sauvé cinq balles de championnat. Il s'agit d'un premier titre de l'ATP pour le Québécois de 20 ans.

Le tandem canado-polonais a gagné 6-7 (3/7), 7-6 (9/7) et 10-2 contre le Brésilien Bruno Soares et le Croate Mate Pavic, classés 2es favoris dans la Ville Lumière. Le tableau de chasse des gagnants comprend quatre têtes de série (1re, 2e, 4e et 7e) en cinq affrontements.

Pavic et Soares se dirigeaient vers la consécration au bris d'égalité de la deuxième manche, mais Auger-Aliassime et Hurkacz ont forcé la tenue d'un acte ultime, qu'ils ont aisément remporté face aux spécialistes du double.

C'est le meilleur partenaire! C'est un peu inattendu comme résultat, mais Hubert est un très bon gars. Il a tout donné, il s'est amusé, donc ç'a été très agréable, a déclaré Auger-Aliassime après la rencontre sur les ondes d'ATP Tennis TV.

Actuel 251e joueur mondial en duo, Auger-Aliassime effectuera un bond de géant grâce à son triomphe lorsque le circuit publiera son classement hebdomadaire. Il atteindra le 77e échelon, un nouveau sommet pour le détenteur d'une fiche de 11-14 à l'ATP.

Éliminé d'entrée dans le tournoi en simple, lundi, le Québécois s'est séparé de son entraîneur de longue date Guillaume Marx, jeudi, mettant fin à une association de six ans. Il continuera de travailler avec l'instructeur Frédéric Fontang et les autres membres de son équipe.

Auger-Aliassime est en quête d'un premier trophée en simple, après six échecs en finale, dont la moitié cette année. Il a d'abord plié l'échine à court de l'objectif en février aux tournois de Rotterdam et de Marseille, puis récemment en octobre à Cologne.

À lire aussi :

Medvedev refait le coup à Zverev

Le Russe Daniil Medvedev (no 3) a été couronné champion du simple à Paris en défaisant l'Allemand Alexander Zverev (no 4) dans une finale opposant deux jeunes étoiles du circuit.

Bourreau du Canadien Milos Raonic (no 10) dans le carré d'as, Medvedev a comblé un retard pour l'emporter 5-7, 6-4 et 6-1 et décrocher son troisième titre de la série Masters 1000.

J'étais mort après la deuxième manche, je n'avais plus d'énergie, a reconnu Zverev, finalement battu sur son unique double faute de la rencontre.

J'ai continué de le mettre sous pression en permanence, j'ai élevé mon niveau de jeu petit à petit, et il a craqué. Je suis très content de mon niveau de jeu, de mon comportement mental, parce que bien sûr les dernières semaines ne se sont pas passées comme je le voulais. Lorsque tu es dans le top 10, tu ne veux que des titres.

Daniil Medvedev

Malgré un reluisant rendement de 5-2 face à Medvedev, Zverev a baissé pavillon lors de leurs deux rendez-vous en finale, la première fois en 2019 au Masters de Shanghai.

Medvedev a enregistré son premier sacre de la saison, écourtée par la crise sanitaire, et a du coup fait le plein de confiance en vue des finales de l'ATP à Londres, qui prendront leur envol le 15 novembre.

Je suis vraiment très content de cette victoire, et surtout de mon niveau de jeu toute la semaine. J'étais au top, a mentionné le Russe. Je pense qu'il n'est pas facile de jouer contre moi quand je joue comme ça.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !