•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Gaudu s'impose à la Vuelta, Primoz Roglic près de la consécration

Le cycliste lève les bras en guise de victoire.

David Gaudu

Photo : Getty Images / Oscar Del Pozo

Agence France-Presse

Le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) a remporté la 17e et avant-dernière étape du Tour d'Espagne à l'Alto de la Covatilla, samedi, enregistrant du coup son deuxième succès depuis le départ.

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo) a conservé son maillot rouge de meneur, bien qu'il ait lâché une vingtaine de secondes à l'Équatorien Richard Carapaz (Ineos).

Roglic n'a plus qu'une manche de 139 km, qui est promise aux sprinteurs à Madrid, à surmonter avant de signer son second sacre à la Vuelta. Au classement général, il devance Carapaz de 24 secondes et le Britannique Hugh Carthy (Education First) de 47.

La situation n'était pas tout le temps maîtrisée, mais il faut rester calme et faire ce qu'on a à faire, a reconnu le Slovène, qui avait perdu le maillot jaune du dernier Tour de France à la veille de l'arrivée dans un contre-la-montre.

Gaudu s'est imposé une semaine exactement après son premier triomphe, également dans une arrivée au sommet, à l'Alto de la Farrapona.

Les candidats au podium ont patienté jusqu'aux quatre derniers kilomètres de la dernière ascension, de 11,4 km avec 7,1 % de pente, pour effectuer une offensive, mais à distance des rescapés d'une échappée-fleuve formée dès la première heure.

Premier à dégainer, Carthy a été imité par Carapaz, qui a distancé Roglic à l'approche des trois derniers kilomètres. Le Slovène, à l'ouvrage, est toutefois parvenu à contenir l'écart sur les pentes exposées au vent violent de la Covatilla, une station de ski dans les hauteurs de Bejar.

À l'avant, Gaudu a attendu les sept derniers kilomètres pour produire son effort. Le Breton a repris un trio de coureurs qui étaient partis en avant-garde pour devancer le Suisse Gino Mader de 28 secondes et l'Espagnol Ion Izagirre de 1 min 5 s.

Le Canadien Michael Woods (Education First Pro Cycling) a bouclé la course en 110e place avec un retard de 39:22 sur le vainqueur. Son compatriote James Piccoli (Israël Start-Up Nation) a terminé dans le même peloton et s'est vu attribuer le 136e échelon. Au cumulatif, Woods pointe au 34e rang, tandis que Piccoli se retrouve au 125e.

L'édition 2020 du Tour d'Espagne a été marquante pour Woods, gagnant de la septième manche courue entre Vitoria-Gasteiz et Villanueva de Valdegovia.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !