•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Tournoi des maîtres différent

Il s'élance.

Tiger Woods lors d'une ronde d'entraînement lundi à Augusta

Photo : AP / Charlie Riedel

Reporté à cause de la pandémie de COVID-19, le Tournoi des maîtres, disputé à compter de jeudi à Augusta, en Georgie, sera le dernier tournoi majeur de la saison. Et il sera substantiellement différent de ce que l’on a l’habitude de voir en avril.

L’événement se déroulera à huis clos.

Les organisateurs n’ont jamais révélé combien de spectateurs se retrouvaient sur le terrain, mais on évalue que de 35 000 à 40 000 personnes foulent le parcours de l'Augusta National à chacune des quatre rondes. Ils peuvent être jusqu'à 50 000 lors des entraînements en début de semaine.

On n’entendra donc pas le fameux Tiger Roar quand le champion en titre, Tiger Woods, réussira un bon coup. Certains golfeurs ont déjà dit que le son généré par les partisans de Woods à Augusta éclipsait tout ce qu’ils avaient déjà entendu sur un terrain de golf.

Woods estime que l’absence de spectateurs aidera certains golfeurs et nuira à d’autres.

Nous n’avons pas le même genre d’énergie, a-t-il confié. À l'Augusta National, on entend le rugissement de la foule dès que quelqu’un réussit un bon coup quelque part sur le terrain. Donc, on cherche un tableau de pointage pour voir ce qu'il se passe. Il n’y a pas beaucoup de gros tableaux là-bas. Cela va être différent.

Température et ensoleillement

Il fait presque toujours beau à ce tournoi. À la mi-avril, c’est le début réel du printemps dans plusieurs coins du continent. Mais à la mi-novembre, le temps peut être nettement plus frais et le soleil se couche tôt.

En théorie, il ferait huit degrés de moins en moyenne. En pratique, on prévoit que le mercure ne descendra pas sous les 25 degrés Celsius.

On parle de possibilité de précipitations de 40 % chaque jour d'ici dimanche. Les golfeurs ne se plaindront pas s'il pleut un peu, car ça rendrait les verts plus réceptifs et un peu moins rapides, ce qui peut faire une énorme différence.

En raison des heures d’ensoleillement limitées, on devrait avoir des départs aux 1er et 10e trous, ce qui se fait dans la plupart des tournois, mais jamais à Augusta.

Pour les golfeurs, ce n’est certainement pas l’idéal de commencer son tournoi au 10e trou, cette longue normale 4 de près de 500 verges, avant de s’attaquer au fameux Amen Corner, une section cruciale du terrain.

Le tournoi prendra fin plus tôt que d'habitude. La dernière ronde devrait se conclure avant 15 h dimanche, pour qu'il y ait assez de lumière pour disputer une prolongation, au besoin, en plus de permettre au diffuseur de présenter son match de la NFL.

Des verts toujours aussi redoutables

Les coups roulés constituent l’aspect du jeu qui devrait être le moins perturbé par le report du tournoi à la mi-novembre.

Les verts seront toujours aussi redoutables et devraient être identiques à ce que l’on voit en avril.

On y retrouve un système d’aération et d’irrigation qui permet même de les chauffer en hiver pour les garder en parfaite condition à l’année.

Si le son émanant du terrain est très différent cette année en l’absence de spectateurs, le coup d’œil le sera également. Il y aura peut-être un peu moins de vert. Mais en revanche, il y aura du jaune, de l'orangé et du rouge qu'on ne voit pas habituellement.

Certains se plaisent à dire que l'Augusta National est le plus beau parcours du monde avec plus de 350 variétés de fleurs et de plantes.

Naturellement, les belles azalées roses du printemps ne seront plus en fleur, mais il y a des types de plantes qui fleurissent à l’année en Georgie et les amateurs de fleurs seront gâtés.

Surtout que, sans spectateurs, la balle risque de se retrouver dans des espaces qu’on n'a jamais vus à la télé et que seuls les anciens champions Phil Mickelson et Bubba Watson ont déjà visités avec des coups imprécis.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !