•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille Arsenault de retour à l'organisation du marathon de Montréal

Des coureurs au Marathon international de Montréal

Le prochain marathon de Montréal doit avoir lieu en septembre 2021.

Photo : Getty Images / Al Bello

Radio-Canada

Le groupe derrière les Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal (GPCQM), avec Sébastien Arsenault en tête, organisera le prochain marathon de Montréal. Radio-Canada Sports a obtenu confirmation lundi de la nouvelle révélée en début de journée par La Presse.

Sébastien Arsenault est le fils de Serge Arsenault, fondateur du Marathon international de Montréal en 1979. La famille Arsenault était déjà associée à différents pans de l’histoire du marathon de Montréal puisque Bernard, frère de Serge, a contribué à la renaissance de l’événement dans les années 2000.

L'organisateur a signé une entente d'un an pour l'instant. La prochaine édition du marathon doit avoir lieu en septembre 2021. Celle de cette année a été annulée en raison de la pandémie de COVID-19.

Je ne vous cacherai pas que ça faisait longtemps que j’espérais qu’il y ait cette fenêtre d’ouverture, et même longtemps avant la malheureuse tragédie qu’on a vécue. C’est une histoire de famille, a expliqué Sébastien Arsenault au micro de Radio-Canada.

Quand j’ai décidé de plonger, je me suis demandé si c’était une bonne idée, une fausse bonne idée. C’est un défi important, avec beaucoup de risques. C’est une très grande responsabilité. Aujourd’hui, on récolte les fleurs, parfait, c’est une preuve de notre compétence aussi, mais toute de suite après viennent de très grandes responsabilités, surtout pour organiser le prochain marathon avec tout ce qu’on sait.

La Ville de Montréal et le promoteur se sont donc entendus pour un remboursement complet des inscriptions en cas d'annulation de l'événement en 2021, puisque les coureurs devront vraisemblablement s'engager à y participer au moment où ils sont toujours aux prises avec la pandémie.

Un coureur de 24 ans, Patrick Neely, avait trouvé la mort en raison d’un arrêt cardiaque lors du demi-marathon en 2019. Le directeur de course Dominique Piché avait remis sa démission dans la foulée. Le bureau du coroner, en juin 2020, a conclu que l’organisation avait été coupable d’une série de cafouillages.

En entrevue, le conseiller associé en matière de jeunesse, de sports et de loisirs à la Ville de Montréal, Hadrien Parizeau, précise que l'expérience montréalaise du nouveau promoteur lui donne confiance qu'il sera en mesure de remettre l'événement sur pied après ces ratés.

L’organisation des Grands Prix cyclistes nous a démontré qu’elle était capable de gérer ce type d’événement là, ces événements d’envergure, a indiqué M. Parizeau. Les Grands Prix cyclistes se démarquaient parce qu’ils le faisaient déjà à Montréal. C’est certain que ç’a penché dans la balance. Mais de toute façon, on a confiance que les promoteurs qui déposaient un projet pouvaient le faire. C’est juste que les Grands Prix cyclistes avaient déjà l’expérience montréalaise.

La famille Arsenault a le passé du marathon. Mais outre ça, c’est quand même les organisateurs du plus grand événement sportif récurrent à Montréal. Le lien de confiance entre la Ville de Montréal et la famille Arsenault est déjà bâti.

Hadrien Parizeau, conseiller associé en matière de jeunesse, de sports et de loisirs, Ville de Montréal

En plus de l'accent mis sur la sécurité, la Ville a fait son choix en considérant les possibilités de retombées sociales de chaque projet ainsi que la gestion des enjeux environnementaux.

Lui-même marathonien, M. Parizeau s'attend aussi à ce que la nouvelle organisation déploie les efforts nécessaires pour que l'événement charme de nouveau les mordus de course à pied.

Comme sportif, tu veux un parcours intéressant, rapide, avec pas trop de montées, souligne-t-il. Les Grands Prix cyclistes, par la famille Arsenault qui a déjà organisé le marathon pendant plusieurs années, connaissent très bien les enjeux qui sont liés à la mise en place d’un parcours. Et il faut que le promoteur séduise les coureurs en disant que, quand tu vas venir courir à Montréal, tu vas en avoir pour ton argent.

Le groupe des GPCQM a été choisi parmi sept candidatures, dont celles de Gestev, qui organise notamment les Coupes du monde de ski de fond et de vélo de montagne à Québec, et du Grand défi Pierre Lavoie.

Par l’intermédiaire d’une porte-parole, l’organisation du Grand défi Pierre Lavoie a simplement tenu à féliciter sincèrement le nouveau promoteur de l’événement et à lui souhaiter bonne chance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !