•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept cas de COVID-19 au sein des Voltigeurs de Drummondville

Les Voltigeurs de Drummondville disputent le deuxième match de la série contre le Phoenix de Sherbrooke.

Les Voltigeurs de Drummondville jouent leurs matchs au Centre Marcel-Dionne.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

La Presse canadienne

La LHJMQ a laissé savoir que parmi tous les tests de dépistage de COVID-19 des joueurs et des membres du personnel des Voltigeurs de Drummondville, sept échantillons s'étaient révélés positifs.

La ligue a fait part de ces résultats dans un communiqué, samedi soir, ajoutant que les activités des Voltigeurs étaient toujours suspendues indéfiniment.

Les Voltigeurs avaient dû mettre leurs activités en pause jeudi parce qu'un premier cas de COVID-19 a été diagnostiqué parmi les joueurs. L'équipe avait immédiatement été mise en lien avec la Direction de la santé publique du Centre-du-Québec et elle est toujours en contact avec celle-ci.

Les joueurs et le personnel hockey des Voltigeurs avaient été placés en isolement préventif et s'étaient soumis à un test de dépistage de la COVID-19, en concordance avec le protocole de la LHJMQ.

La ligue a également fait mention que la période d'isolement obligatoire pour les joueurs ainsi que les membres du personnel hockey est de 14 jours.

Cette éclosion au sein des Voltigeurs est survenue alors qu'aucune équipe du circuit Courteau établie au Québec ne joue depuis bientôt deux semaines. La LHJMQ avait annoncé une éclosion de 18 cas parmi l'Armada de Blainville-Boisbriand, le 8 octobre, et la situation sanitaire dans la province avait ensuite forcé la suspension pratiquement complète du calendrier, le 14 octobre.

Seules les six formations de la Division maritime sont toujours en action pour l'instant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !