•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le yoga, votre allié pendant la pandémie?

Une femme fait du yoga

Une femme fait du yoga

Photo : EvantoElements / Olga Shevtsova

Christine Roger

La popularité du yoga a littéralement explosé au cours de la dernière décennie et l’engouement ne semble pas vouloir diminuer. Combattre son stress, augmenter sa flexibilité, améliorer sa condition physique… Toutes les raisons sont bonnes pour devenir un yogi!

Le yoga serait né en Inde il y a plus de 5000 ans. Pourtant, ce n’est qu’au début des années 1990 que les adeptes ont commencé à se multiplier en Occident. Il existe peu de données précises quant au nombre de personnes pratiquant le yoga, mais force est de constater que la popularité a explosé depuis près de 15 ans.

En 2017, on estimait qu’il y avait près de 300 000 de yogis dans le monde. Selon un sondage réalisé en 2019 par Léger Marketing (Nouvelle fenêtre), environ un Canadien sur cinq pratiquerait le yoga et 35 % des adeptes auraient entre 18 et 34 ans.

Aux États-Unis, l’industrie du yoga devrait générer des revenus de 11,5 milliards (Nouvelle fenêtre) de dollars américains en 2020.

Valérie Trinh, qui est professeure de yoga, est bien placée pour témoigner de la popularité grandissante de la discipline. Lorsqu’elle a ouvert son studio en 2012, il s’agissait du premier de ce type à Boucherville. En quelques années seulement, l’offre a augmenté de façon exponentielle et la compétition est soudainement devenue féroce.

Comment expliquer cet engouement? Au-delà de l’effet de mode, l’accessibilité est probablement l’un des principaux facteurs qui explique la popularité du yoga. 

Nous avons vu des gens de tous les âges, de toutes les conditions physiques et émotives franchir les portes de notre studio. Ce qui m'émerveille encore aujourd'hui, ce sont les jeunes qui intègrent cette pratique dans leur vie active. Elle leur permet de faire face aux aléas de la vie qui, soyons honnêtes, ne vont pas en s'améliorant.

Valérie Trinh, professeure de yoga et ex-propriétaire d'un studio

De nombreuses études ont révélé les bienfaits liés à la pratique du yoga. Elle peut notamment agir comme complément dans le traitement de maladies comme l’obésité, le cancer, le diabète, l’hypertension ou les maladies coronariennes. Une amélioration notable des capacités physiques pourra aussi être remarquée.

Le yoga permet une augmentation de la souplesse, ce qui peut permettre de prévenir les blessures. Elle permettra aussi une amélioration de la respiration, de l’équilibre, de la conscience corporelle et une diminution du stress, soutient Julie Graham, kinésiologue et propriétaire de Kinik.

Le pratiquant est invité à se connecter à sa respiration et aux sensations qui naissent des différents mouvements qu'il exécute et à observer comment la respiration affecte ces sensations. Une personne peut venir faire du yoga pour augmenter sa souplesse et elle améliorera également la qualité de son sommeil, ajoute Valérie Trinh, professeur de yoga.

Le yoga, c’est un tout. Il est impossible de prédire au préalable ce qui sera affecté par la pratique. Il se peut que vous vous inscriviez à des cours pour améliorer votre souplesse et que vous ayez, du même coup, un meilleur sommeil. Il s’agit d’un entraînement très complet, qui aura un effet sur votre physique, mais aussi sur les plans émotif et mental.

Une plus grande présence à soi amène parfois des réalisations difficiles comme : "Je ne suis pas heureuse et je ne sais pas pourquoi". Elle peut également ouvrir la porte à une spiritualité qui avait besoin de s'exprimer. La souplesse du corps se transforme en souplesse mentale. Le yoga crée l'équilibre. Il nous montre ce qui a besoin d'être travaillé, même si on n'a pas envie de le voir ou de le faire, affirme Valérie Trinh.

L’amélioration de la souplesse serait la motivation principale des nouveaux adeptes du yoga, suivie de près par la réduction du stress. D’autres yogis affirment simplement vouloir améliorer leur condition physique et leur santé en général. Si les studios de yoga sont encore aujourd’hui majoritairement visités par des femmes, la clientèle tend à se diversifier de plus en plus.

Notre clientèle était constituée d'un tiers d'hommes et de deux tiers de femmes allant de 13 à 80 ans. Nous avions même un couple âgé respectivement de 80 et 75 ans. Ils ont pratiqué avec nous pendant 3 ans et les progrès qu'ils ont faits étaient extraordinaires, témoigne Valérie Trinh.

Même les athlètes, qu'ils soient amateurs ou professionnels, ont commencé à introduire le yoga dans leur routine d’entraînement. On a notamment vu plusieurs équipes de la LNH et de la NBA adopter cette pratique.

La flexibilité est souvent un aspect très négligé de l’entraînement. Le yoga est une bonne méthode pour compléter un entraînement spécifiquement lié à un sport.

Julie Graham, kinésiologue

Les étirements entre les séances de sport vont permettre d'améliorer la souplesse et la flexibilité en habituant le muscle à se laisser distendre et en en augmentant la capacité de ce dernier à fonctionner à cette longueur. Sans compter que ça vient également travailler plein de petits muscles stabilisateurs et de muscles posturaux et tronculaires qui sont super importants, mais difficiles à entraîner, mentionne le Dr Jérôme Ouellet, pédiatre spécialisé en médecine sportive.

Le Britannique Adam Gemili fait une séance de yoga avant l'épreuve mixte du 400 mètres, au stade Todoroki, à Kawasaki, en mai 2019.

Le Britannique Adam Gemili fait une séance de yoga avant l'épreuve mixte du 400 mètres, au stade Todoroki, à Kawasaki, en mai 2019.

Photo : afp via getty images / CHARLY TRIBALLEAU

L’aspect méditatif du yoga sera aussi très bénéfique pour les athlètes. Il permettra notamment d’améliorer la concentration, la gestion du stress et la visualisation en prévision de leurs matchs.

De nombreux programmes de sport-études ou d'équipes mineures choisissent d’utiliser le yoga comme technique d’entraînement. Le docteur Ouellet peut témoigner de cette nouvelle tendance et reconnaît ses bienfaits.

Pour mes petits joueurs de soccer ou de hockey, ça leur permet de faire de l'exercice autrement, de solliciter des muscles différents, de faire des mouvements différents et d'améliorer la souplesse et la flexibilité. Ça permet donc d'éviter la répétition et les blessures de surutilisation qui en découlent.

Certains craignent que la popularité grandissante du yoga ne se fasse au détriment de la pureté de la discipline. Pourtant, l’une des significations en sanskrit du mot yoga est union.

Le yoga s'adresse à tout le monde. Jeunes, vieux, hommes, femmes, en forme ou pas, déprimés, anxieux, atteints de cancer, etc., indique la professeure Valérie Trinh.

Même dans une situation qui est totalement hors de notre contrôle, le yoga nous permet de reprendre contact avec nous-mêmes, ce qui nous redonne un sentiment de contrôle.

Comme en situation de pandémie, par exemple...

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !