•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auger-Aliassime s’incline devant Zverev en finale à Cologne

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Alexander Zverev, à gauche, sert la main de Félix Auger-Aliassime après leur finale à Cologne.

Alexander Zverev, à gauche, sert la main de Félix Auger-Aliassime après leur finale à Cologne.

Photo : Associated Press / Martin Meissner

Radio-Canada

Félix Auger-Aliassime n’a pas fait le poids en finale du tournoi ATP 250 à Cologne, en Allemagne.

Il a été battu sèchement en deux manches identiques de 6-3 par le favori local et 7e mondial, Alexander Zverev.

Classé 22e à l'ATP, le Québécois n'a pas connu le début de match espéré, étant brisé d'entrée par Zverev.

Auger-Aliassime a aussi été victime d'un bris de service au septième jeu de la première manche.

Zverev a toutefois ouvert la porte à son rival en lui redonnant ce bris dès le jeu suivant, permettant à Auger-Aliassime de revenir à 3-5. Cependant, Zverev s'est vite racheté en remportant la première manche grâce à un troisième bris de service contre le Québécois.

Sur le même sujet :

Auger-Aliassime a tenu le coup plus longtemps lors de la deuxième manche, mais Zverev a finalement obtenu le bris de service clé au sixième jeu, s'offrant une avance de 4-2.

L'Allemand a ensuite sauvé deux balles de bris lors du jeu suivant. Il a mis fin à la rencontre dès sa première balle de match. Zverev a ainsi remporté le 12e titre ATP de sa carrière.

Il s'agit aussi pour lui d'un léger baume. Zverev a perdu en cinq manches devant l'Autrichien Dominic Thiem en finale des Internationaux des États-Unis le mois dernier après avoir gaspillé une avance de deux manches.

Pour Auger-Aliassime, ce sera pour une autre fois. Il n'a toujours pas gagné une seule manche à ses six présences en finale. L'athlète de 20 ans a perdu ses trois duels contre Zverev, chaque fois en deux manches.

C’était une dure journée aujourd’hui, a confié le vaincu lors de la cérémonie d’après-match. C’est décevant, mais je me donnerai d’autres chances.

Zverev a ensuite rendu hommage à Auger-Aliassime quand il a pris la parole.

Félix, tu es un joueur incroyable, a dit l'Allemand. Je sais que ça ne veut pas dire grand-chose en ce moment, mais je suis sûr que tu vas gagner de multiples tournois dans ta carrière, des titres plus importants que celui-ci. On se connaît bien parce qu'on habite à Monaco et on a pratiqué ensemble durant la pandémie. Tout le monde fait du bon travail dans ton équipe.

Rublev s'impose chez lui et s'approche de Londres

Andrey Rublev a ajouté un trophée à une galerie déjà bien remplie en 2020 : après ses titres à Doha, Adélaïde et Hambourg, le jeune Russe de 22 ans a remporté dimanche le tournoi de Saint-Pétersbourg en battant en finale le Croate Borna Coric 7-6 (7/5), 6-4.

Avec cette nouvelle performance, Rublev, sera lundi au 8e rang mondial, ce qui renforce encore ses chances de se qualifier pour les finales de l'ATP, réservées aux huit meilleurs joueurs de l'année.

Six sont déjà certains de disputer le tournoi londonien : Novak Djokovic, Rafael Nadal, Dominic Thiem, Stefanos Tsitsipas, Daniil Medvedev et Alexander Zverev. En l'absence de Roger Federer, numéro 4 mondial qui a déclaré forfait, les 8e et 9e mondiaux de l'année les rejoindront.

Cette année, je n'espérais pas avoir une chance (de disputer le Masters), donc cela ne change pas grand-chose pour moi, a déclaré Rublev, qui a désormais 249 points d'avance au classement sur l'Argentin Diego Schwartzman, qui occupe la 9e et dernière place qualificative pour le Masters.

Si je le dispute, cela sera une très bonne chose. Mais même si je ne le dispute pas, cette saison aura de toute façon été très bonne, a ajouté le Russe, quart de finaliste à Flushing Meadows et à Roland-Garros.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !