•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bassino s'impose au slalom géant de Sölden, Grenier 25e

Elle lève les bras en l'air pour célébrer sa victoire

Marta Bassino

Photo : AP / Giovanni Auletta

Radio-Canada

L'Italienne Marta Bassino a remporté samedi le slalom géant de Sölden, en Autriche, course d'ouverture de la Coupe du monde 2020-2021, devant la tenante du classement général, sa compatriote Federica Brignone, et la Slovaque Petra Vlhova.

En l'absence de la triple gagnante du gros Globe (2017, 2018, 2019), Mikaela Shiffrin, blessée au dos, Bassino a devancé de 14 centièmes de seconde Brignone, et de 1 seconde 13 centièmes Vlhova, meilleur temps de la seconde manche.

Au cours d'une course disputée à huis clos en raison de la pandémie de coronavirus, Bassino, âgée de 24 ans, a remporté la 2e victoire de sa carrière après le géant de Killington en décembre dernier.

L'atmosphère est bizarre, mais au fond de moi je suis juste heureuse et très fière, s'est-elle réjouie en conférence de presse. Aujourd'hui ça montre qu'on est dans la bonne direction, que nous avons bien travaillé cet été. Je suis très fière d'avoir Federica (Brignone) et Sofia (Goggia) comme coéquipières, les deux sont très compétitives, je peux apprendre d'elles.

Une performance encourageante pour Grenier

Valérie Grenier a été la meilleure Canadienne avec une 25e place, à 6,10 s de la gagnante. Il s'agit d'un exploit digne de mention pour la jeune femme qui n'avait pas skié depuis une quadruple fracture à la jambe droite subie aux mondiaux, en février 2019.

Je suis vraiment contente, mon but était de faire la deuxième descente, donc c’est un succès pour moi, s'est réjouie Grenier au bout du fil. Mais c’est certain que je suis un peu déçue parce que ma première descente s’est relativement bien passée et en terminant 29e, j’avais la chance de partir deuxième pour la deuxième course. Je voulais prendre avantage de la belle piste pour remonter encore plus au classement, mais finalement je n’ai pas très bien skié.

Il faut bien le dire, Sölden n'était pas une pente idéale pour un retour à la compétition. Le niveau de difficulté de la piste autrichienne ne lui a pas facilité la tâche.

Selon moi c’est la course la plus difficile, a-t-elle révélé. Le pitch ne finit jamais, c’est tellement long et à pic, donc j’étais un peu stressée pour ma première coupe du monde depuis ma blessure. Mon entraînement sur neige avait bien été, mais juste avant la course je commençais à avoir quelques doutes parce que je me sentais un peu moins bien. Mais finalement ça c’est quand même bien passé.

Optimiste pour la suite, la Franco-Ontarienne de 23 ans rentre au pays pour trois semaines, dont les deux premières seront évidemment passées en quarantaine.

Soulignons enfin que les deux autres Canadiennes, Marie-Michelle Gagnon et Candace Crawford n’ont pas pu se qualifier pour la deuxième manche.

(Avec les informations de Michel Chabot)

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !