•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raphaël Lessard et Alex Labbé prêts pour la fin de saison de NASCAR

Le pilote NASCAR Raphaël Lessard photographié avec le trophée après sa victoire à Talladega

Raphaël Lessard à Talladega

Photo : Nigel Kinrade Photography

Les deux pilotes québécois de NASCAR, Raphaël Lessard et Alex Labbé, vont reprendre le volant au Kansas ce week-end pour la première fois depuis les meilleures performances de leurs carrières respectives.

Lessard a signé sa première victoire dans la série camionnettes le 3 octobre à Talladega, tandis que Labbé a arraché une 4e place dans la série Xfinity.

Comme il n’y a ni séance d’essais ni qualifications en cette année de COVID-19, ce sera une première occasion pour Lessard de montrer que sa victoire n’était pas un coup de chance.

Mais il sera important pour le jeune Beauceron de garder les pieds sur terre et de suivre le plan de match.

Il faut juste ne pas être trop sur un nuage, a-t-il confié à Radio-Canada Sports. Il faut travailler fort et y aller un tour à la fois, même si on a gagné une course.

C’est sûr que quand tu gagnes une course comme ça, tu veux gagner et rouler avec les meneurs. Mais dans les séries depuis que je suis jeune, j’ai gagné de courses et je sais que c’est facile de faire l’erreur et de pousser trop fort parce que tu le sais que t’as déjà gagné.

C’est grâce à sa patience et à celle de son équipe que Lessard a pu signer sa première victoire à Talladega. Il n’a mené qu’un tour, mais c’était le bon, le dernier. Le jeune pilote de 19 ans a reconnu que son équipe l’avait très bien dirigé.

Ils m’ont gardé calme, dit-il. Des fois, c’était frustrant. Moi, en tant que pilote, j’aime ça être agressif. Je veux rouler en avant et je veux être le premier. Mais là, ils me disaient: "Non, on va garder ça pour la fin, on va être là à la fin, c’est ça qui compte et on va tout donner à la fin quand la victoire va être enjeu". C’est ça qu’on a fait. J’ai pris les devants au dernier tour, puis j’ai gagné la course!

Maintenant, Lessard et son équipe vont s’attaquer à une piste où ils ont connu des succès mitigés cette saison avec des 16e et 11e places en juillet.

On a fait deux courses en deux jours. On n’a pas eu les courses qu’on avait souhaitées. En tant qu’équipe, on n’avait pas le bon set-up, du côté suspension de la camionnette. On n’avait pas l’adhérence qu’on voulait.

La piste, je l’ai adorée. On peut rouler sur le bord du mur en haut, sur le bord de la ligne blanche en bas. Il y a beaucoup de lignes de cours qu’on peut prendre. Des circuits comme ça, j’adore ça.

Avec quatre courses à disputer, Lessard travaille déjà un peu en fonction de la prochaine saison.

Le but serait de revenir à temps plein avec Kyle Busch et de me battre pour le championnat à ma deuxième année. J’ai pris beaucoup d’expérience cette année. Je pense que je suis un meilleur pilote que j’étais au début de la saison. J’ai appris énormément, confie-t-il.

Alex Labbé veut finir en force

C’est grâce à une remontée spectaculaire sous la pluie qu’Alex Labbé a réussi à signer le meilleur résultat de sa carrière, une 4e place à Charlotte, en Caroline du Nord, la semaine dernière.

Ça a certainement été la course la plus challengeante de ma vie, explique-t-il. Les conditions étaient vraiment extrêmes. Premièrement, on n’avait pas une bonne vision et deuxièmement, la piste ne drainait vraiment pas bien. Il y avait des trous d’eau partout.

Il est debout les bras croisés près de sa voiture.

Alex Labbé

Photo : Getty Images / NASCAR

À 27 ans, Alex Labbé est un pilote accompli qui se débrouille avec une petite équipe qui se surpasse. Si certains pensent qu’il pourrait viser un volant dans la NASCAR Cup, la série majeure, Labbé préfère bâtir avec son équipe actuelle.

Au stade où je suis rendu, j’aimerais beaucoup mieux m’asseoir dans une voiture compétitive en NASCAR Xfinity et être capable de me battre pour la victoire à toutes les semaines, plutôt que de m’asseoir dans une voiture de NASCAR Cup en milieu ou en fin de peloton.

Mon but à moyen terme, c’est vraiment d’être capable de faire ma niche en Xfinity et de me battre pour un championnat dans les prochaines années. C’est vraiment ça mon but.

Comme dans bien des séries de course automobile, l’écart est grand entre les équipes riches et le reste du peloton.

DGM Racing, l’équipe de Labbé, a quatre personnes dans l’atelier pour préparer trois autos, tandis que les équipes moyennes ont au moins trois ou quatre mécanos par voiture.

Avec quatre courses à faire, le pilote de Saint-Albert, près de Victoriaville, est visiblement fier du travail accompli cette année.

Avec les moyens qu’on a, je pense qu’on fait des petits miracles, estime-t-il. L’année dernière, notre voiture se tenait entre la 17e et la 25e place. Là, on se rapproche constamment de l’avant du peloton. Tout le monde fait une bonne job pour améliorer les voitures.

Dans les deux derniers mois, on a bâti beaucoup de momentum. On est capable d’avoir de bons résultats semaine après semaine. C’est la première fois de ma carrière que je fais deux tops 10 en deux semaines. C’est vraiment excellent.

Cette année, quand on a commencé la saison, on devait faire uniquement du temps partiel. On fonctionnait vraiment course par course et là, on est rendu à temps plein, 29 courses plus tard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !