•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carol Anne Chénard raccroche son sifflet

Carol Anne Chénard

Carol Anne Chénard en action

Photo : AFP / Patrick Stollarz

Radio-Canada

Après 15 ans à arbitrer lors de matchs internationaux de la FIFA, l’heure de la retraite a sonné pour Carol Anne Chénard.

La résidente d’Ottawa a, entre autres, arbitré lors des Coupes du monde de 2011, en Allemagne, et de 2015 au Canada, et lors des Jeux olympiques de Londres, en 2012, et de Rio, en 2016.

Parmi les nombreux prix et reconnaissances qu'elle a reçus, elle a été nommée arbitre féminine de l’année de la CONCACAF en 2016.

L’ancienne patineuse de vitesse est devenue arbitre un peu par hasard à l’âge de 15 ans. La qualité de son travail l’a amenée à arbitrer des matchs de haut niveau.

Si vous m'aviez demandé il y a 20 ans si je voulais devenir arbitre… Qui veut faire ça? Tout le monde vous crie dessus tout le temps! Mais je suis devenue arbitre FIFA en 2006 avait-t-elle déclaré lors d’une entrevue donnée au site FIFA.com.

J'ai eu la chance d'arbitrer des joueuses comme Birgit Prinz, Marta, Alex Morgan et Abby Wambach. Mon premier tournoi, c'était la Coupe du monde féminine U-20 de la FIFA, en 2008. L'arbitre a la meilleure place dans le stade. Au cours des 15 dernières années, j'ai pu côtoyer sur les terrains les meilleurs au monde, c'est un privilège.

Carol Anne Chénard au site FIFA.com

Carol Anne Chénard devait arbitrer lors d’une troisième Coupe du monde en 2019, en France, mais un cancer du sein est venu chambouler ses plans. Elle a reçu le diagnostic quatre jours seulement avant son départ.

Une arbitre lève le bras.

L'arbitre Carol Anne Chénard en pleine action lors d'un match de la Coupe du monde en 2015

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Celle qui a aussi arbitré des matchs chez les hommes espère que le genre ne sera plus autant souligné.

Depuis toujours, nous, les femmes arbitres, demandons à ce qu'on ne nous voie pas comme un homme ou une femme arbitre, mais simplement comme un arbitre. Je pense qu'on y arrive peu à peu.

Avec Carol Anne Chénard dans sa liste, le Canada ne comptait que six arbitres de niveau international, dont quatre femmes.

Avec les informations de FIFA

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !