•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste privée de glace

Plan aérien de patineurs sur courte piste en peloton dans un virage

Des patineurs

Photo : Radio-Canada

L’Institut national du sport du Québec peut rester ouvert malgré les mesures imposées en zones rouges pour les prochaines semaines, mais l’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste devra cesser de patiner.

L’aréna Maurice-Richard, où s’entraîne l’équipe nationale, est administrée par la Ville de Montréal. Cette dernière a annoncé à la fédération nationale que la direction de la santé publique avait refusé d'accorder une autorisation spéciale pour que l'équipe puisse poursuive ses entraînements.

Malgré les démarches de l’INS et de Patinage de vitesse Canada, les patineurs seront donc tenus à l’écart de la glace au moins jusqu’au 28 octobre.

En zones rouges, tout sport organisé est interdit à quelques exceptions près. Les 400 athlètes s’entraînant à l’Institut national du sport, au Parc olympique, pourront toutefois continuer à utiliser leurs installations habituelles.

Pour l’instant, les patineurs reprendront des entraînements hors glace comme c’était le cas au début de la pandémie au printemps dernier. La fédération nationale évalue d’autres options d’entraînements sur glace, dont celle d'aller s’entraîner ailleurs au Canada.

Par courriel, la fédération indique que bien que ce soit une nouvelle difficile pour notre équipe, nous comprenons que cette décision a été prise pour aider à arrêter la propagation du coronavirus, ce qui est extrêmement important en ce moment. Nous continuerons de faire notre part pour assurer la sécurité du grand public et nous avons hâte de retourner sur la glace à l'aréna Maurice-Richard quand il sera sécuritaire de le faire.

Les quatre premières étapes de la Coupe du monde prévues cet automne, dont celles de Montréal et de Laval en novembre, ont déjà été annulées ou reportées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !