•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rafael Nadal l'emporte avec aisance à Paris

Il poursuit la balle à sa gauche.

Rafael Nadal

Photo : afp via getty images / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Agence France-Presse

L'Espagnol Rafael Nadal n'a laissé que quatre jeux à l'Américain Mackenzie McDonald, éliminé en trois manches de 6-1, 6-0 et 6-3 mercredi au deuxième tour des Internationaux de France.

Le maître des lieux, où il a triomphé 12 fois, s'accommode jusque-là très bien des conditions automnales de cette édition 2020 qu'il redoutait.

Sur le central, le roi de la terre battue a affiché un excellent bilan de 31 coups gagnants contre 15 fautes directes, et a inscrit 7 bris en 8 occasions, sans en offrir une. Le tout en 1 h 40 min.

Rafa jouera pour une place en huitièmes de finale contre l'Italien Stefano Travaglia, bourreau du Japonais Kei Nishikori 6-4, 2-6, 7-6 (9/7), 4-6 et 6-2.

À la reprise du circuit de l'ATP à la mi-août après cinq mois d'interruption forcée par la pandémie de COVID-19, le deuxième favori avait préféré renoncer à la combinaison du Masters 1000 de Cincinnati et des Internationaux des États-Unis, tous les deux présentés à Flushing Meadows.

Il n'a repris la compétition qu'il y a deux semaines à Rome, où l'Argentin Diego Schwartzman l'a stoppé dès son troisième match, en quarts de finale.

S'il était sacré une fois de plus sur la terre battue parisienne, Nadal égalerait le record de 20 titres du grand chelem que détient le Suisse Roger Federer.

Thiem termine avec force

L'Autrichien Dominic Thiem (no 3), récemment sacré aux Internationaux des États-Unis, a continué sa route grâce à une victoire de 6-1, 6-3 et 7-6 (8/6) sur l'Américain Jack Sock.

Il affrontera au troisième tour le Norvégien Cristian Ruud (no 28).

Tombée au 310e rang de l'ATP, Sock s'est progressivement hissé au niveau du double finaliste sortant de Roland-Garros, qu'il n'avait encore jamais croisé sur terre battue. Jusqu'à se procurer trois balles de manche au bris d'égalité de la troisième lorsqu'il était aux commandes 6-3, mais en vain.

Un as et quatre points supplémentaires plus tard, c'est Thiem qui a conclu en 2 h 22 min. C'est très important dans les premiers tours de s'économiser, de jouer le moins de manches possible, a souligné le no 3 mondial.

Globalement, je me sens bien. Je dirais que je surfe encore sur la vague de New York. Bien sûr, à un moment donné, la fatigue va me rattraper. Mais j'imagine que le fait d'être concentré sur Roland-Garros cache la fatigue et tout le reste. J'espère pouvoir tenir le plus longtemps possible, a poursuivi Thiem.

Zverev à la dure

Le no 7 mondial Alexander Zverev est venu à bout du Français Pierre-Hugues Herbert (78e) en cinq manches de 2-6, 6-4, 7-6 (7/5), 4-6 et 6-4 après presque quatre heures de combat au deuxième tour.

Herbert a pris un départ canon en bousculant Zverev, jusqu'à mener 6-2 et 4-1. Mais le récent finaliste à Flushing Meadows a inscrit cinq jeux d'affilée pour égaliser à une manche partout.

Vainqueur de la troisième manche au jeu décisif, c'est cette fois l'Allemand qui a vu Herbert revenir à sa hauteur en enlevant la quatrième.

Mené 3-0, puis 5-3 dans l'ultime manche, l'Alsacien, auteur d'un excellent match ponctué de plus de 90 montées au filet, dont les deux tiers ont été gagnantes, a, chaque fois, rattrapé son bris de retard. Mais Zverev s'est emparé une dernière fois de son service pour conclure avec un lob gagnant après 3 h 59 min de jeu.

C'est un des joueurs les plus difficiles à affronter pour moi, il ne donne pas du tout de rythme. Mais j'ai fini par trouver un moyen de m'en sortir, a dit Zverev.

Au troisième tour, il retrouvera l'Italien Marco Cecchinato, demi-finaliste sur la terre battue parisienne en 2018 et qui s'est extirpé des qualifications cette année.

Wawrinka avec assurance

Plus tôt dans la journée, le Suisse Stan Wawrinka (no 16) s'est lui aussi qualifié de manière convaincante en maîtrisant l'Allemand Dominik Koepfer, récent quart-de-finaliste à Rome, en quatre manches de 6-3, 6-2, 3-6 et 6-1.

Champion à Roland-Garros en 2015 et finaliste en 2017, Wawrinka affrontera le Français Hugo Gaston au troisième tour.

Le vainqueur a réalisé une prestation équilibrée avec 51 coups gagnants contre 52 fautes directes pour s'imposer en à peine plus de deux heures.

J'ai fait un très bon match, les conditions me conviennent bien, j'ai le temps de vraiment travailler la balle. Je savais qu'il n'allait pas vraiment me mettre de points gagnants, a-t-il dit à propos des conditions de jeu automnales plus lentes et plus lourdes.

Au premier tour, le triple vainqueur en tournoi majeur n'avait laissé aucune chance au Britannique Andy Murray, balayé en 1:37.

Autres résultats de 2e tour

  • Lorenzo Sonego (ITA) bat Alexander Bublik (KAZ) 7-6 (10/8), 6-1, 7-5
  • Taylor Fritz (USA/no 27) bat Radu Albot (MDA) 6-3, 6-2, 6-4
  • Norbert Gombos (SVK) bat Jurij Rodionov (AUT) 6-2, 2-6, 7-6 (7/4), 6-4
  • Diego Schwartzman (ARG/no 12) bat Lorenzo Giustino (ITA) 6-1, 7-5, 6-0
  • Hugo Gaston (FRA) bat Yoshihito Nishioka (JPN) 6-4, 7-6 (7/4), 3-6, 6-2
  • Casper Ruud (NOR/no 28) bat Tommy Paul (USA) 6-1, 1-6, 6-3, 1-6, 6-3
  • Marco Cecchinato (ITA) bat Juan Ignacio Londero (ARG) 6-3, 6-2, 5-7, 6-2
  • Federico Coria (ARG) bat Benoît Paire (FRA/no 23) 7-6 (7/3), 4-6, 6-3, 6-1
  • Jannik Sinner (ITA) bat Benjamin Bonzi (FRA) 6-2, 6-4, 6-4
  • Pedro Martinez (ESP) bat Mikhail Kukushkin (KAZ) 6-3, 6-1, 6-0
  • Sebastian Korda (USA) bat John Isner (USA/no 21) 6-4, 6-4, 2-6, 6-4

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !