•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Trop forts les Chiefs!

Un joueur félicité par son entraîneur.

Patrick Mahomes et son entraîneur-chef, Andy Reid, des Chiefs de Kansas City

Photo : AP / Gail Burton

Les champions en titre, les Chiefs de Kansas City, ont passé leur premier gros test de l’année avec distinction lundi soir quand ils ont sèchement battu les Ravens de Baltimore.

Les Ravens devraient être leurs plus sérieux aspirants dans l’Association américaine. Ils avaient statistiquement la meilleure défense de la ligue au cours des deux premières semaines et sont menés en attaque par le joueur par excellence en titre, Lamar Jackson.

Patrick Mahomes et l’attaque des Chiefs sont toutefois trop forts. Et quand la défense joue comme lundi, les champions sont imbattables.

On parle énormément de Mahomes au moment de vanter l’attaque des champions, mais il faut souligner le travail des entraîneurs qui préparent le plan de match.

Lundi, les Chiefs ont marqué cinq touchés complètement différents les uns des autres :

  1. course de Mahomes;
  2. passe sous-marine de Mahomes à Anthony Sherman, un centre-arrière qui ne touche à peu près jamais au ballon;
  3. passe parfaite de Mahomes à Tyreek Hill dans la zone des buts;
  4. bombe de Mahomes à Mecole Hardman. Le ballon a franchi 55 verges dans les airs;
  5. passe au joueur de ligne offensive Eric Fisher à la porte des buts.

Ajoutez à cela un jeu truqué où Mahomes se place en position de receveur de passes avant de recevoir le ballon de son ailier éloigné pour le passer à son porteur de ballon…

Vous êtes mêlés? Ne vous en faites pas, les Ravens l’étaient aussi.

Histoires de quarts

On parle beaucoup des jeunes quarts qui dominent la NFL comme Patrick Mahomes (25 ans) et Lamar Jackson (23 ans). On suit aussi avec beaucoup intérêt les plus vieux comme Tom Brady (43 ans) et Drew Brees (41 ans).

Que dire de Russell Wilson, qui connaît le meilleur début de saison de l’histoire de la NFL! À 31 ans, il est censé être à son apogée et c’est pas mal ça… Quatorze passes de touché à ses trois premiers matchs, du jamais vu.

Grâce à lui, les Seahawks de Seattle ont marqué une moyenne de 37 points par match. Ils n’ont pas le choix, car ils en accordent pas loin de 30…

Quand une fiche parfaite n’est pas suffisante

Parmi les sept équipes toujours invaincues, les Bears de Chicago sont certainement les plus intrigants.

Les Bears viennent de changer de quart partant malgré leur fiche parfaite. Ce n’était qu’une question de temps avant que Nick Foles prenne la place de Mitch Trubisky.

Quand les Bears ont fait l’acquisition de Foles et qu’ils ont accepté de lui verser un montant GARANTI de 21 millions de dollars, ce n’était pas pour le garder sur le banc.

Souvent inconstant, Trubisky n’a jamais eu toute la confiance de l’organisation et sa troisième interception de la saison a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Football au féminin

On a eu droit à une première lors du match entre Washington et les Browns à Cleveland. Un trio des femmes a travaillé sur le terrain et sur les lignes de côté.

  • Jennifer King : adjointe en attaque pour l’unité offensive menée par l’entraîneur-chef de Washington, Ron Rivera.
  • Sarah Thomas : officielle dans la NFL depuis 2015, première femme à pouvoir revendiquer ce titre.
  • Callie Brownson : adjointe à l’entraîneur-chef des Browns Kevin Stefanski.

Pendant ce temps, la première entraîneuse à temps plein de la NFL, Katie Sowers, des 49ers de San Francisco, a vu sa sœur s’offusquer pour elle.

Selon une publication Instagram, effacée depuis, Sowers se serait retrouvée assise dans la section économique de l’avion des Niners sur le vol de retour au départ de New York, tandis que les autres entraîneurs étaient tous en première classe.

Un peu de COVID

Les Fighting Irish de l’Université Notre Dame ont dû annuler leur match de samedi en raison d’une éclosion de 7 cas de coronavirus. Ils ont 25 joueurs en isolement et 14 en quarantaine.

Les Titans du Tennessee de la NFL ont dû fermer leurs bureaux mardi à cause d’une éclosion de huit cas, dont trois parmi les joueurs.

Si les Titans et l’Université Notre Dame, avec leurs millions de dollars consacrés au football, ne peuvent pas se prémunir du virus, qu’est-ce qui nous fait croire que les Spartiates du Vieux-Montréal et les autres équipes de sport amateur pourront le faire?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !