•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Impact subit un quatrième revers d'affilée, Evan Bush sera échangé

Le gardien de l'Impact de Montréal applaudit la foule.

Evan Bush

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

La Presse canadienne

Privé de quelques joueurs et disputant un sixième match en 19 jours, l'Impact a une fois de plus connu des difficultés en deuxième mi-temps et il s'est incliné 4-1 devant les Red Bulls de New York, dimanche soir, au New Jersey.

Et les absents ne sont pas les moindres. Les milieux de terrain Saphir Taïder, Orji Okwonkwo (blessures) et Romell Quioto (suspension) ont tous raté la rencontre pour des raisons différentes et la fatigue, physique et mentale, s'est fait sentir en deuxième période.

Le résultat est que pour un troisième duel d'affilée, l'Impact (5-8-1) a accordé deux buts en deuxième mi-temps et n'a pas été en mesure de conserver le bon rythme qu'il avait établi en début de match.

Ç'a été un match en deux temps. Nous jouions bien en première mi-temps et les Red Bulls n'avaient eu que deux ou trois occasions, mais ils ont marqué. Je ne sais pas ce qui est arrivé en deuxième mi-temps. Quand ils ont ajouté les deux buts, le match était terminé, a expliqué l'attaquant Maximiliano Urruti.

Tom Barlow touché deux fois la cible pour les Red Bulls (6-6-2), qui sont restés au 7e échelon de l'Association de l'Est. Daniel Royer et Kaku ont aussi apporté leur contribution dans la victoire.

Bojan avait donné le ton à la rencontre grâce à un superbe but dès la quatrième minute de jeu, mais la formation montréalaise a tout de même subi un quatrième revers de suite. Le onze montréalais a donné 14 buts au cours de sa séquence d'insuccès.

Nous ne pouvons pas accorder ces buts-là. Nous ne pouvons pas contrôler le match et rentrer au vestiaire avec un retard d'un but, a dit le milieu de terrain Samuel Piette. Il faut corriger les erreurs défensives. Ce soir, chaque fois que nous perdions le ballon, j'avais l'impression qu'il y avait une action dangereuse de leur côté.

La défaite semblait déjà assurée, mais Luis Binks a tourné le fer dans la plaie en écopant d'un carton rouge à la 90e minute. Il s'agissait d'un quatrième carton rouge décerné à un joueur montréalais dans les cinq dernières rencontres, après ceux remis à Emanuel Maciel, Rudy Camacho et Quioto.

Les Montréalais reprendront leurs activités samedi contre le Fire de Chicago. Cet affrontement sera disputé au Red Bull Arena, à Harrison, au New Jersey, où l'Impact jouera le reste de ses matchs à domicile cette saison.

Les hommes de Thierry Henry doivent d'ailleurs vivre avec un dilemme concernant cette situation. S'ils reviennent à Montréal pour revoir leur famille, ils doivent se placer en quarantaine et ne peuvent pas s'entraîner. En contrepartie, il est difficile pour eux de rester loin de leurs proches pendant une longue période de temps.

Le Bleu-blanc-noir jouera 5 matchs en 15 jours aux États-Unis, du 3 au 17 octobre, avant de profiter d'une autre semaine de congé.

Nous savions que ç'allait être dur. Il y a des gens blessés, nous sommes loin des familles et nous ne jouons pas à la maison, a déclaré Henry. Quand tu joues autant de matchs à 10, que tu voyages et que tu n'es pas à la maison, nous avons vu un peu de fatigue physique. Nous essayons de nous battre avec nos moyens.

Deux joueurs de soccer

Le défenseur de l'Impact de Montréal Luis Binks a été éjecté de la rencontre contre les Red Bulls de New York.

Photo : Reuters / Dennis Schneidler

Bush échangé, la fin d'une époque pour l'Impact

Après la rencontre, l'entraîneur Thierry Henry a annoncé que le gardien Evan Bush, absent de la feuille de match, sera échangé. Le vétéran portier américain de 34 ans est le dernier joueur actif à avoir joué pour l'Impact avant son arrivée dans la MLS, en 2012.

Délogé de son poste de numéro un par le Français Clément Diop à la fin de la saison 2019, Bush est resté sur le banc depuis le début de la saison.

En 176 matchs dans la MLS, il a maintenu une fiche de 64 victoires, 78 défaites et 34 matchs nuls, en plus d'inscrire 40 blanchissages.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !