•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre ans de plus pour Jeff Petry avec le Canadien

Il s'apprête à tirer.

Jeff Petry

Photo : Getty Images / Vaughn Ridley

Radio-Canada

Le défenseur Jeff Petry a signé une prolongation de contrat de quatre ans avec le Canadien de Montréal, a annoncé l’équipe vendredi.

L’entente est d’une valeur annuelle moyenne de 6,25 millions de dollars et le mènera jusqu’à la fin de la saison 2024-2025.

Le directeur général du CH, Marc Bergevin, a contacté l'agent du défenseur il y a environ deux semaines et les discussions ont progressé rapidement, a raconté Petry en visioconférence vendredi après-midi.

L'Américain, engagé dans la communauté montréalaise, n'a jamais caché son amour pour la ville ni son ouverture à s'établir à long terme dans la métropole québécoise.

Depuis le premier jour, c’est un endroit spécial. C'est un privilège de mettre ce chandail chargé d'histoire. J’ai compris l'importance de ça depuis mon arrivée il y a cinq ans et demi. Je suis très fier de porter ce chandail, a-t-il expliqué.

La prestation du Canadien lors du tournoi de reprise de la LNH cet été a également joué en faveur de l'équipe.

Ça nous a permis de voir ce qu’on avait entre les mains. Des gars comme (Nick) Suzuki et (Jesperi) Kotkaniemi nous ont montré de belles choses dans les séries. C’est important pour connaître du succès. Ça montre que l'avenir est brillant ici. Ça a eu un impact majeur dans ma décision.

Jeff Petry

Un dossier en moins

Voilà un peu de certitude pour Petry dans un monde de plus en plus chaotique. La pandémie, la reprise économique fragile, le plafond salarial stable pour les deux prochaines années au moins, tout cela a pesé dans la balance, a-t-il indiqué, quand est venu le temps de parapher cette entente que plusieurs estiment être à un prix d'ami pour l'équipe.

En gros, Petry aurait laissé un peu d'argent sur la table pour avoir l'esprit en paix et élever sa famille en sachant quel sera son milieu de vie.

Il y avait plus à considérer cette fois-ci que lorsque j’ai signé après l’échange. À l’époque, ma femme était enceinte de notre premier fils. Maintenant, nous en avons trois. Le plus vieux va commencer l’école bientôt. On a donc pensé à ça. C'est un bon mariage d’un point de vue hockey, mais pour l’éducation de nos enfants aussi, a-t-il fait valoir.

Quand l’occasion s’est présentée, je ne pouvais pas la laisser passer.

Jeff Petry

Lors de son bilan de fin de saison, l'arrière du Michigan a exprimé son désir de voir l'équipe devenir un peu plus costaude. Il souhaitait également que le CH puisse compter sur du renfort à l'attaque. Des doléances présentées à Bergevin après l'élimination du Tricolore aux mains des Flyers.

L'émergence des jeunes et les récentes acquisitions du patron (Jake Allen et Joel Edmundson) lui ont inspiré confiance, a-t-il dit.

Petry devient ainsi le premier domino à tomber parmi une pléthore de joueurs autonomes en devenir au sein du Tricolore, et pas les moindres. Brendan Gallagher, Phillip Danault, Joel Armia et Tomas Tatar sont tous admissibles à une prolongation de contrat dès maintenant. Petry a d'ailleurs nommé les deux premiers lorsqu'il a parlé de l'avenir de l'organisation.

Ce n’est pas entre mes mains, mais j’ai parlé à Gally pendant tout ce processus. C’est un joueur clé pour cette équipe. Des gars comme Phil, qui joue un rôle crucial, ces gars-là sont des membres importants. Je ne sais pas ce qui se passe de leur côté, mais ce serait bien de savoir qu’on a un groupe comme ça pour les prochaines années.

Petry, 32 ans, a inscrit 40 points en 71 matchs la saison dernière. Il en avait récolté 46 en 2018-2019, un sommet personnel, et 42 la saison précédente. Il a été le meilleur pointeur des défenseurs du CH au cours des trois dernières années.

Il est le 10e pointeur de la ligue à cinq contre cinq parmi tous les défenseurs depuis deux ans.

Il a également mené l'équipe avec 177 mises en échec cette saison et a dominé tous les arrières montréalais avec 30 revirements provoqués.

En 10 rencontres éliminatoires, Petry a réussi deux buts gagnants et une aide.

Il doit écouler en 2020-2021 la dernière année de son présent contrat qui lui rapporte 5,5 millions.

Ce choix de deuxième tour (45e) des Oilers d'Edmonton, en 2006, a été acquis par le Tricolore à la date limite des échanges en 2015 contre un choix de deuxième tour et un choix conditionnel de cinquième tour.

Joseph Blandisi a quant à lui accepté un contrat d'une saison à deux volets qui lui rapportera 700 000 $ dans la LNH ou 325 000 $ dans la Ligue américaine.

L'attaquant de 26 ans a disputé 21 matchs la saison dernière dans la LNH avec Pittsburgh, où il a amassé deux buts et trois passes.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !