•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alexis Lafrenière ne tient rien pour acquis avant le repêchage

Il est assis.

Alexis Lafrenière au banc des joueurs de l'Océanic de Rimouski

Photo : Océanic de Rimouski / Iften Redjah

La Presse canadienne

Alexis Lafrenière sait depuis environ six semaines que les Rangers de New York auront le premier choix du repêchage. Le Québécois nie toutefois avoir déjà tissé un lien d'appartenance avec l'équipe qui devrait le sélectionner d'entrée de jeu, le 6 octobre, à moins d'une surprise colossale.

Presque tous les spécialistes du repêchage considèrent Lafrenière comme le meilleur espoir de l'encan. Le principal intéressé préfère patienter jusqu'à ce que son nom soit prononcé par le directeur général des Rangers, Jeff Gorton, avant de se voir dans l'uniforme new-yorkais.

Il n'y a rien de confirmé, tant que je ne le saurai pas vraiment, je ne veux pas créer de lien, a-t-il dit, jeudi, dans une visioconférence qui regroupait huit des meilleurs espoirs admissibles au repêchage.

Lafrenière a pourtant bien étudié la formation des Rangers au cours des dernières semaines. Il l'a qualifiée de jeune et de prometteuse. Le natif de Saint-Eustache a particulièrement hâte de côtoyer Artemi Panarin, auteur de 95 points en 69 rencontres la saison dernière.

Allez vers le tableau des séries

Il est l'un des meilleurs joueurs de la LNH, ce serait spécial de jouer avec lui, d'apprendre de lui au quotidien en le regardant à l'entraînement, lors des matchs et aussi hors de la patinoire, a-t-il ajouté.

Lafrenière a indiqué avoir eu une seule rencontre avec les Rangers, le 11 août, au lendemain de la loterie de la Ligue nationale. La séance aura lieu sur le web, au lieu d'être tenue au Centre Bell de Montréal comme il était initialement prévu avant que la pandémie modifie les plans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !