•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

JO de Tokyo : des tests stricts et fréquents pour les athlètes

Des visiteurs qui portent des masques se promènent parmi les anneaux olympiques dans le musée olympique de Tokyo.

Les Jeux olympiques de Tokyo se tiendront à l'été 2021.

Photo : Associated Press / Jae C. Hong

Agence France-Presse

Les sportifs seraient soumis à des tests de COVID-19 répétés et à des contrôles stricts de leurs déplacements aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021, selon les mesures envisagées par le groupe de travail sur la sécurité sanitaire des Jeux réuni mercredi.

Moins d'un an avant l'événement, exceptionnellement reporté à 2021 en raison de la pandémie, le groupe de travail et les organisateurs des JO se sont retrouvés pour la deuxième fois afin d'évoquer une liste d'exigences possibles.

Parmi elles, les participants seraient contraints à un test trois jours avant leur arrivée au Japon, puis à un autre à l'arrivée et à plusieurs durant leur séjour.

Les encadrements et les personnes en contact avec les sportifs pourraient aussi être soumis à une série de tests rigoureux.

Les tests sont l'une des questions les plus importantes, que ce soit pour la sécurité des sportifs ou celle du public, a déclaré le directeur général du comité organisateur, Toshiro Muto, lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion.

Assurer la fiabilité des contrôles avant le départ et garantir la fiabilité même des tests PCR sera un défi, selon M. Muto.

Par ailleurs, les sportifs auraient également à soumettre un plan détaillé de leurs activités ou enregistrer leurs déplacements sur une application.

D'autres restrictions ont été évoquées mercredi, comme le fait pour les personnes d'éviter autant que possible les transports publics. On pense équiper les sites de voies de circulation pour piétons afin de respecter la distanciation physique.

Les espaces communs comme les halls, salons et bains de sources chaudes traditionnels pourraient être fermés pour réduire les contacts.

Toshiro Muto a ajouté que les organisateurs étaient encouragés par les commentaires du président du Comité international olympique, Thomas Bach.

Dans une lettre ouverte publiée mardi, ce dernier a dit que les événements sportifs organisés en toute sécurité pendant la pandémie et les progrès vers le développement d'un vaccin devraient nous donner à tous confiance dans nos préparatifs pour les événements à venir, y compris les Jeux olympiques Tokyo 2020.

Nous avons de bonnes raisons, dans l'ensemble, d'afficher un optimisme prudent, a ajouté Thomas Bach.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !