•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shapovalov stoppé par Schwartzman à Rome, qui rejoint Djokovic en finale

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Denis Shapovalov en demi-finale à Rome

Denis Shapovalov

Photo : Getty Images / Pool

Radio-Canada

Le parcours de rêve de Denis Shapovalov au Masters de Rome a pris fin dimanche. Le Canadien a perdu en demi-finales contre l'Argentin Diego Schwartzman en trois manches de 4-6, 7-5 et 6-7 (4/7).

Shapovalov menait 5-4 en troisième manche, mais n'a pas été en mesure de venir à bout de son adversaire. Le joueur de 21 ans aura peut-être impressionné avec ses 10 as contre aucun pour l'Argentin, mais ses 8 doubles fautes, souvent à des moments cruciaux, auront eu raison de lui.

Je suis heureux d'avoir presque trouvé une façon de gagner même si j'éprouvais des difficultés avec l'une de mes armes importantes, a indiqué Shapovalov.

Je ne sais pas s'il y a eu des clés pour la victoire, nous jouions du tennis très égal, a-t-il ajouté. Ça s'est joué sur quelques points. Je crois que ç'a été un très bon match des deux côtés. Chacun d'entre nous méritait la victoire.

Le 14e joueur du monde tentait d'accéder à la deuxième finale d'un Masters 1000 de sa carrière. Le match a duré 3 h 15 min.

Je vais continuer à travailler et à m'améliorer. Si je ne réussis pas à entrer dans le top 10, je vais continuer à pousser pour y arriver. J'ai seulement 21 ans, alors je suis très heureux d'avoir déjà l'occasion d'être si près.

Denis Shapovalov

Pour Schwartzman, il s'agira de sa première finale dans un tournoi de cette catégorie. Et pas face à n'importe qui. Le joueur de 28 ans, 8e tête de série du tournoi, devra se mesurer à Novak Djokovic (no 1) dans l'ultime duel lundi.

Le Serbe s'est qualifié pour sa 10e finale à Rome grâce à une victoire contre le Norvégien Casper Ruud en deux manches de 7-5 et 6-3.

Novak Djokovic, lors de la demi-finale contre Casper Ruud, au tournoi de Rome

Novak Djokovic, lors de la demi-finale contre Casper Ruud, au tournoi de Rome

Photo : Getty Images / Pool

À une semaine du coup d'envoi de Roland-Garros, il a été sérieusement bousculé dans la première manche par le 34e joueur mondial, mais a su élever le niveau de son jeu dans les moments importants d'un match intense, pour le plus grand plaisir du public, de nouveau autorisé depuis dimanche.

Ces spectateurs, ils me manquaient beaucoup et ils manquaient à tous les joueurs, a observé Djoko.

Le no 1 mondial a surtout pu compter sur son expérience et un service performant pour se maintenir à flot face à l'enthousiasme de son adversaire, premier Norvégien à disputer une demi-finale de Masters 1000.

S'il compte déjà neuf finales et quatre titres à Rome, Djokovic n'a plus été sacré au Foro Italico depuis 2015, restant sur trois finales perdues en 2016, 2017 et 2019.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !