•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shapovalov, Djokovic et Nadal en quarts de finale à Rome

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Radio-Canada

Denis Shapovalov a fait fi d’une entame compliquée contre Ugo Humbert pour atteindre les quarts de finale avec une victoire en trois manches, vendredi, à Rome.

Le Canadien, 12e favori au Foro Italico, s’est finalement débarrassé du Français 6-7 (5/7), 6-1 et 6-4 en 2 h 51 min de jeu.

Un peu fébrile sur les points importants - il a profité de seulement 3 des 16 balles de bris obtenues - il a toutefois assuré l’essentiel sur ses mises en jeu en écartant les cinq occasions de briser de Humbert.

En troisième manche, Shapovalov s’est rapidement emparé du service de son adversaire pour faire la course en tête. Il s’est ensuite montré intraitable en remportant 13 des 14 points joués à sa première balle de service (93 %) et 64 % des points joués en deuxième.

Shapovalov, 14e mondial, devrait poursuivre son ascension au classement après sa présence en quarts de finale aux Internationaux des États-Unis au début septembre. Le jeune homme de 21 ans avait été éliminé au deuxième tour à Rome l’an dernier.

Il se mesurera maintenant au Bulgare Grigor Dimitrov, vainqueur du jeune prodige italien Jannik Sinner. Dimitrov a gagné les deux confrontations face au Canadien.

Djokovic et Nadal avancent aussi

À l'instar de Shapovalov, Novak Djokovic a aussi travaillé fort pour triompher de son adversaire du jour, son compatriote serbe Filip Krajinovic, en deux manches de 7-6 (9/7) et 6-3.

Il s'apprête à frapper une balle à deux mains.

Novak Djokovic

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Le numéro un mondial a eu besoin de près de 90 minutes pour empocher le premier engagement qu'il a conclu à sa cinquième balle de manche. Il a présenté un famélique taux de conversion de balles de bris de 10 % (1 en 10) avant de renverser la vapeur et de briser son rival deux fois en trois occasions en deuxième manche.

Les deux hommes s'étaient affrontés une seule fois avant ce match, à Belgrade, il y a 10 ans. La rencontre avait tourné en faveur de Krajinovic qui avait profité de l'abandon de Djokovic après avoir gagné la première manche 6-4.

Djokovic est en quête de rédemption cette semaine après sa disqualification à New York à la suite d'un incident malheureux. Pour poursuivre son chemin, il devra avoir le meilleur sur l'Allemand Dominik Koepfer.

Rafael Nadal a quant à lui déroulé un jeu déjà bien huilé, malgré ses six mois sans compétition, pour se qualifier pour les quarts de finale grâce à un gain de 6-1 et 6-3 sur le Serbe Dusan Lajovic.

L'Espagnol vise à Rome un 10e titre avant, peut-être, de décrocher une 20e victoire en grand chelem pour rejoindre Roger Federer, absent jusqu'en 2021 en raison d'une double opération au genou droit.

Ce record n'est pas une obsession, a assuré le no 2 mondial après sa victoire.

Samedi, Nadal rencontrera l'Argentin Diego Schwartzman (no 8), un joueur qu’il a déjà battu neuf fois sans jamais perdre depuis 2013.

Halep toujours parfaite

La favorite Simona Halep a conservé sa fiche parfaite (7-0) depuis la reprise du tennis avec une victoire de 7-5 et 6-4 sur Dayana Yastremska pour accéder aux quarts de finale.

Celle qui vogue sur une séquence de 11-0, si l’on remonte à février, a cédé un bris tôt à la première manche, mais a ensuite dominé son adversaire tout du long.

La Roumaine a remporté les deux derniers tournois auxquels elle a participé, soit à Dubaï avant l’arrêt des activités et à Prague, à son retour, le mois dernier. La deuxième raquette mondiale a fait l’impasse sur le tournoi majeur à New York.

Halep tente de décrocher un premier titre en Italie après deux finales perdues en 2017 et en 2018. Elle affrontera la Kazahke Yulia Putintseva au prochain tour.

Pour sa part, la championne en titre, Karolina Pliskova, a éliminé Anna Blinkova 6-4 et 6-3. La Belge Elise Mertens, 11e tête de série, lui barre maintenant la route.

Des spectateurs dimanche

Par ailleurs, le tournoi italien ouvrira ses gradins à 1000 spectateurs à partir des demi-finales.

Un millier de spectateurs pourront assister à toutes les compétitions sportives qui se dérouleront en extérieur et qui respecteront scrupuleusement les règles sanitaires, a indiqué le ministre italien des Sports Vincenzo Spadafora, vendredi, dans un communiqué.

Pour pouvoir ouvrir partiellement leurs gradins, les organisateurs devront respecter les règles prévues pour l'espacement, les masques, les réservations de places.

C'est un pas significatif vers un retour à la normale du sport, que nous espérons pour bientôt, a précisé le ministre.

Pour le Masters 1000 de Rome, c'est une opération qui va nous faire perdre de l'argent (avec toutes les mesures à mettre en place pour deux jours seulement), mais d'une grande valeur symbolique, a dit Angelo Binaghi, le président de la Fédération italienne de tennis, organisatrice du tournoi.

Nous n'avons que deux jours pour régler tous les problèmes techniques et, croyez-moi, ce sera difficile. Mais nous voulons le faire. Je suis content du geste du ministre [...] Nous devons protéger le sport, a-t-il ajouté devant quelques journalistes.

Les organisateurs avaient dénoncé une énorme injustice de devoir jouer à huis clos, alors que les Internationaux de France à Paris, qui débutent dans moins de 10 jours, pourront accueillir des spectateurs.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !