•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Agence mondiale antidopage veut reprendre le dialogue avec les États-Unis

Il est en mêlée de presse à Montréal.

Witold Banka, nouveau président de l'AMA

Photo : Getty Images / AFP/Sébastien St-Jean

Agence France-Presse

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a appelé mardi à une reprise du dialogue avec le gouvernement américain, qui menace de retirer son financement à cet organisme à défaut de réformes jugées suffisantes.

Le président de l'AMA, Witold Banka, a réitéré dans un communiqué sa volonté d'avoir des discussions constructives avec le gouvernement américain à l'issue d'une réunion du comité de direction de l’organisation, tenue en mode virtuelle pour cause de pandémie.

Il y a 10 jours, le président de l'AMA avait plutôt évoqué d'éventuelles sanctions contre les États-Unis, mais pas à l'encontre des athlètes américains, s'ils suspendent leur contribution financière.

Principal contributeur de l'AMA, les États-Unis ont menacé de suspendre leur contribution annuelle de 2,7 millions de dollars faute de réformes rapides.

Les États-Unis critiquent notamment la gestion de l'agence dans le scandale du dopage russe et mettent en doute sa capacité de fonctionner de manière indépendante avec autant de responsables de fédérations sportives et de membres du Comité international olympique qui, selon Washington, exercent une influence en son sein. L'AMA réfute ces accusations.

Lors de la réunion du comité de direction de l'agence, les 12 membres ont soutenu à une très forte majorité le modèle existant de partenariat entre le mouvement sportif et les gouvernements et, sur cette base, la reprise du dialogue entre l'AMA et les États-Unis, selon le communiqué de l'AMA.

Le comité exécutif a également approuvé la création d'un groupe de travail, dirigé par un expert indépendant, qui sera chargé de surveiller la mise en place des réformes de gouvernance décidées par le Conseil de fondation de l'agence, son instance suprême, en novembre 2018.

Le comité a également approuvé une nouvelle liste des substances interdites pour 2021, qui comporte peu de changements par rapport à l'actuelle et qui sera publiée d'ici le 1er octobre, selon l'AMA.

L'AMA a signalé une reprise marquée des contrôles antidopage dans le monde, après un ralentissement global au printemps en raison de la pandémie. Le nombre d'échantillons recueillis est passé de plus de 11 000 en juillet à plus de 13 000 en août.

Elle a aussi alloué plus de 2,5 millions de dollars pour 19 projets de recherche pour renforcer l'antidopage.

Le comité de direction a enfin discuté de la situation à l'Agence russe antidopage après le limogeage de son patron Iouri Ganous, rare voix russe crédible dans le domaine.

Et il a aussi abordé le Rodchenkov Act, projet de loi à l'étude au Sénat américain, visant à pénaliser hors des frontières américaines les pays, comme la Russie clairement visée, qui portent atteinte aux intérêts des sportifs américains.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !