•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Impact a sa destinée en main au Championnat canadien

Ali Adnan, Victor Wanyama et Saphir Taïder

Ali Adnan (no 53), Victor Wanyama (no 2) et Saphir Taïder (no 8)

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

L'Impact tentera de faire coup double à Vancouver en l'espace de quatre jours. Une victoire du onze montréalais contre les Whitecaps en conclusion du tour préliminaire du Championnat canadien, mercredi, lui offrirait la tête du classement et un billet pour la finale nationale.

La prestation des hommes de Thierry Henry lors de la première de deux rencontres dans l'Ouest canadien les a rapprochés à trois longueurs du Toronto FC. Mais surtout, les tenants du titre n'auront pas à prendre en considération le pointage final mercredi au stade BC Place, tant qu'ils l'emportent.

Jouer vers l'avant ou ne pas jouer vers l'avant. Gagner 1-0 ou gagner 4-2. Tu joues pour gagner. Pour moi, cela ne change rien du tout. Il faut essayer de gagner ce match et voir ce qui va se passer après. 1-0, c'est une victoire [...] Nous, on joue pour essayer de gagner. Ce n'est pas toujours le cas, comme vous le savez très bien. Rien ne changera de notre côté.

Thierry Henry, entraîneur-chef de l'Impact de Montréal

Le capitaine Jukka Raitala abonde dans le même sens qu'Henry.

Depuis que Thierry est à la tête de l'équipe, nous sommes portés vers l'attaque, nous voulons marquer des buts et être divertissants. Si nous menons en fin de match, il faudra bien sûr jouer de façon intelligente. Mais si nous marquons le premier but, nous voudrons en obtenir un deuxième, puis un troisième. On ne peut aborder ce match en se disant qu'il faut gagner ce match 1-0. Il faudra marquer le plus de buts possible, assure le vétéran de 32 ans.

Critères de bris d'égalité instaurés par Soccer Canada

  1. Nombre de victoires
  2. Différentiel de buts
  3. Buts marqués
  4. Différentiel de buts à l'étranger
  5. Buts marqués à l'étranger
  6. Différentiel de buts à domicile
  7. Buts marqués à domicile
  8. Pile ou face (2 clubs à égalité) ou tirage au sort (3 clubs à égalité)

Contrairement aux années précédentes, les résultats des matchs du Championnat canadien sont comptabilisés dans la MLS. Une nouvelle réalité, imposée par la pandémie de la COVID-19, qui force encore plus qu'à l'habitude les entraîneurs à faire la part des choses entre les deux compétitions.

Henry s'attend à un duel complexe pour ses ouailles puisqu'il n'est jamais facile de battre deux fois une équipe en si peu de temps, qui plus est, dans sa demeure. L'entraîneur-chef les a mis en garde mardi, durant sa visioconférence d'avant-match, afin qu'ils fassent preuve de vigilance face aux protégés de Marc Dos Santos.

Rudy Camacho et Theo Bair

Rudy Camacho (gauche) et Theo Bair (droite)

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Une position avantageuse

Le sursaut en attaque du Bleu-blanc-noir, auquel a participé Samuel Piette dimanche, aurait difficilement pu se produire à un moment plus opportun. D'autant plus que le onze montréalais ne porte pas l'étiquette de puissance offensive dans la MLS.

Rappelons qu'avant de prendre d'assaut le domicile des Whitecaps, il avait inscrit 4 buts dans un même match qu'à une seule occasion à ses 57 rencontres précédentes, toutes compétitions confondues. Un résultat pour le moins rarissime.

Le carton rouge décerné à Emanuel Maciel à la fin du dernier affrontement le privera d'action contre les Vancouvérois, qui veulent éviter un balayage montréalais dans le tournoi, après avoir récemment subi des revers de 2-0 et de 4-2. Une perte notable pour l'Impact à la lumière des propos d'Henry, qui considère que la recrue de 23 ans est en train de devenir un joueur important pour nous.

Le tacticien français n'a pas encore déterminé qui le remplacera à titre de milieu de terrain partant, un rôle qu'a occupé Maciel durant l'ensemble du Championnat canadien. À moins qu'il opte pour un remaniement de sa formation?

C'est exactement la question qu'on se pose actuellement. Il reste encore un entraînement pour nous, on verra bien ce qui va se passer [mardi] après-midi et voir comment ça fonctionne, comment on peut évoluer. Ce sont des choses qu'il faut essayer de gérer, tu ne peux pas prévoir une suspension, une blessure, explique Henry.

Son aspect technique et sa vision du jeu, il est très porté vers l'avant, fait bien autant d'un point de vue offensif que défensif et a une très bonne qualité de passe, renchérit Zachary Brault-Guillard à propos de son coéquipier Maciel. Ça va nous manquer, mais voilà, il a fait une erreur et il faut le remplacer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !