•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FIA ne sanctionnera pas Hamilton pour son geste politique en Toscane

Il se cache le visage de la main gauche.

Lewis Hamilton sur le podium du Grand Prix de Toscane

Photo : Getty Images / Pool

Radio-Canada

La FIA a décidé de revoir les règles protocolaires des cérémonies d'avant et d'après course en raison du geste politique de Lewis Hamilton sur le podium du Grand Prix de Toscane le week-end dernier.

Le pilote britannique a porté un t-shirt noir sur lequel était écrit le message : Arrêtez les policiers qui ont tué Breonna Taylor.

La FIA n'a pas l'intention d'enquêter sur ce geste, a confirmé un porte-parole à la chaîne britannique BBC. Mais selon le réseau Sky Sports, la FIA devrait revoir les règles protocolaires pour les cérémonies d'avant et d'après course.

Le fait qu'il profite de la visibilité de la F1 comme plateforme a provoqué de vives réactions sur les médias sociaux.

Lewis Hamilton, Sebastian Vettel et Lance Stroll mettent genou au sol pour appuyer le mouvement mondial contre le racisme.

Lewis Hamilton, Sebastian Vettel et Lance Stroll, genou au sol, pour appuyer le mouvement mondial contre le racisme.

Photo : Getty Images / Peter Fox

Mardi, Hamilton a publié un message sur un de ses réseaux sociaux.

Je veux que vous sachiez que je n'abandonnerai pas, je n'arrêterai pas d'utiliser cette plateforme pour mettre en lumière ce que je crois être juste, a-t-il écrit.

Je veux remercier tous ceux qui me suivent et me soutiennent, je vous suis reconnaissant, précise-t-il. Nous devons faire ce voyage tous ensemble pour combattre tous les types d'injustice, pas seulement raciale.

Nous pouvons faire de cet endroit un monde meilleur pour nos enfants et pour les générations à venir, conclut Hamilton.

Breonna Taylor, une ambulancière afro-américaine de 26 ans, se trouvait chez elle avec son compagnon à Louisville lorsque des policiers de cette ville du centre des États-Unis ont, sans prévenir, enfoncé sa porte, selon l'avocat de la famille.

Les agents, munis d'un mandat de perquisition, agissaient dans le cadre d'un avis de recherche erroné concernant un suspect qui n'habitait plus l'immeuble et qui était déjà détenu. Ils ont atteint la jeune femme d'au moins huit balles, d'après l'avocat.

Lewis Hamilton n'est pas le seul athlète à avoir demandé justice pour Breonna Taylor.

La joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka, gagnante des Internationaux des États-Unis, s'est présentée à ses matchs du tournoi américain avec des masques portant le nom de personnes victimes de brutalité policière.

Elle a porté le masque de Breonna Taylor avant son match de premier tour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !