•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un match sans point ni coup sûr pour Alec Mills des Cubs

Sur un monticule, des joueurs de baseball en enlacent un autre.

Le lanceur des Cubs Alec Mills est entouré de ses coéquipiers après avoir réussi un match sans point ni coup sûr.

Photo : Getty Images / Dylan Buell

Agence France-Presse

Alec Mills a réussi le deuxième match sans point ni coup sûr de la saison dans un gain de 12-0 des Cubs de Chicago sur les Brewers, dimanche, à Milwaukee.

Mills (5-3) a retiré Jace Peterson sur un roulant au joueur d'arrêt-court Javier Baez, en neuvième manche, pour enregistrer le 16e match sans point ni coup sûr de l'histoire des Cubs.

Il a eu besoin de 114 lancers pour réussir l'exploit et n'a pratiquement vécu aucune frousse pendant la rencontre. Seul Avisail Garcia, à deux reprises, est passé près de lui enlever son match sans point ni coup sûr.

Garcia a frappé une flèche au champ droit en première manche et il a presque devancé un relais en sixième. Lorsqu'il a mis le pied sur le coussin, Garcia a demandé une reprise vidéo, mais les Brewers ont décidé de ne pas contester la décision.

Mills aurait pu affronter Garcia une fois de plus en neuvième manche, mais le gérant des Brewers, Craig Counsell, l'a retiré de la rencontre.

Mills a retiré cinq adversaires sur des prises et a donné trois buts sur balles. Ses cinq retraits au bâton représentent le plus bas total pour un match sans point ni coup sûr des Cubs depuis celui de Ken Holtzman en 1969.

L'as des White Sox de Chicago Lucas Giolito avait également lancé un match sans point ni coup sûr cette saison, le 15 août contre les Pirates de Pittsburgh.

Mills a réussi le premier match sans point ni coup sûr des Cubs depuis les deux en quelques mois de Jake Arrieta. Arrieta avait fait le coup aux Dodgers de Los Angeles, le 30 août 2015, et aux Reds de Cincinnati, le 21 avril 2016.

Les Brewers avaient été victimes de cet exploit le 12 juin 2007, quand Justin Verlander a réussi le premier de ses trois matchs sans point ni coup sûr. C'est la quatrième fois de l'histoire de la formation de Milwaukee qu'elle est incapable de frapper un coup sûr.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !