•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lance Stroll 7e en Toscane, Lewis Hamilton en pole

Il roule sur un circuit dans sa Mercedes-Benz noire.

Lewis Hamilton

Photo : Getty Images / Rudy Carezzevoli

Radio-Canada

Lewis Hamilton a été un peu chanceux. Il a obtenu la pole position en Toscane, tandis que son coéquipier Valtteri Bottas avait été plus rapide jusque-là. Mais un drapeau jaune en a décidé autrement.

En effet, le Français Esteban Ocon est parti en tête-à-queue dans son dernier tour lancé, à la fin de la séance de qualification. Ce qui a obligé la direction de course à sortir les drapeaux jaunes.

Valtteri Bottas était juste derrière le pilote Renault et a dû lever le pied. Il n'a pas réussi à améliorer son chrono et se retrouve à la 2e place sur la grille de départ.

Il me restait de la vitesse à aller chercher, mais le drapeau jaune a compromis mon dernier tour, a expliqué Bottas.

Hamilton n'a même pas eu à améliorer son chrono dans son dernier tour. Son premier temps de 1 min 15 s 144/1000 a suffi pour lui assurer la 95e pole position de sa carrière en F1.

Valtteri a été plus rapide que moi jusqu'en Q3, mais j'ai travaillé fort pour améliorer mes trajectoires, a dit le Britannique.

Les pilotes de F1 découvrent le circuit du Mugello, près de Florence en Toscane, qui n'est pas habituellement pas utilisé pour la F1, mais plus pour la moto. C'est un circuit à l'ancienne, fait de courbes rapides et d'une très longue ligne droite. Les forces G latérales mettent les pilotes à l'épreuve.

C'est encore Max Verstappen (Red Bull) qui s'est approché le plus près des pilotes de Mercedes-Benz, avec le 3e chrono, à 36 centièmes de la pole position.

Stroll rit jaune

Lance Stroll avait réalisé le 4e temps des derniers essais libres, mais il a glissé au 7e rang en qualification.

Racing Point a apporté au Mugello de nouvelles pièces pour la voiture du Québécois, pas pour celle de Sergio Pérez.

Notamment de nouveaux pontons profilés qui ressemblent à ceux de la Mercedes-Benz W11, et de nouvelles écopes de frein qui ressemblent aussi à ceux de la Mercedes-Benz de 2020.

C'est pourtant le Mexicain qui a été plus rapide en qualification, avec le 6e chrono juste devant Stroll, par 45 millièmes de seconde.

Les premiers signes de l'évolution apportée à la voiture sont encourageants, a lancé Stroll. Cela dit, en Q3, les drapeaux jaunes m'ont bloqué, c'était frustrant. J'avais mis un chrono en banque et je m'apprêtais à l'améliorer. Mais nous avons bien travaillé les réglages, et nous avons une bonne position au départ. La voiture réagit bien et notre rythme est bon.

Lance Stroll tourne à gauche dans sa voiture rose.

Lance Stroll

Photo : Getty Images / Pool

Lance Stroll partira pourtant devant son coéquipier, car Pérez a écopé d'une pénalité (un recul d'une place sur la grille) pour avoir heurté Kimi Raikkonen pendant les essais libres.

De son côté, le Torontois Nicholas Latifi (Williams) a terminé la séance avec le 19e temps.

Avant la séance de qualification, nous avons modifié les réglages de la voiture en fonction de la course, pour qu'on puisse se battre, a expliqué Latifi. L'équilibre de la voiture en a souffert, et j'ai souffert de sous-virage. Alors, on a braqué l'aileron arrière pour avoir plus d'appui. J'aurais pu aller plus vite.

Grille de départ du Grand Prix de Toscane :

1re ligne :

  • Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz)
  • Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz)

2e ligne :

  • Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda)
  • Alexander Albon (THA/Red Bull-Honda)

3e ligne :

  • Charles Leclerc (MON/Ferrari)
  • Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes-Benz)

4e ligne :

  • Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes-Benz) pénalisé d'une place
  • Daniel Ricciardo (AUS/Renault)

5e ligne :

  • Carlos Sainz fils (ESP/McLaren-Renault)
  • Esteban Ocon (FRA/Renault)

6e ligne:

  • Lando Norris (GBR/McLaren-Renault)
  • Daniil Kvyat (RUS/AlphaTauri-Honda)

7e ligne :

  • Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Sauber-Ferrari)
  • Sebastian Vettel (GER/Ferrari)

8e ligne :

  • Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari)
  • Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Honda)

9e ligne :

  • Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Sauber-Ferrari)
  • George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz)

10e ligne :

  • Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes-Benz)
  • Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari)
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !