•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eugenie Bouchard cause la surprise et passe en quarts à Istanbul

Elle sourit et salue la foule.

Eugenie Bouchard

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Eugenie Bouchard s’est payé jeudi la favorite du tournoi sur terre battue d’Istanbul, la Russe Svetlana Kuznetsova, pour accéder aux quarts de finale.

La Canadienne, 272e joueuse mondiale, l’a emporté 7-6 (7/3), 6-7 (5/7) et 6-2 dans un marathon de 2 h 50 min. Elle a remporté 67,1 % des points avec son premier service et a brisé six fois son adversaire.

Elle a gardé son calme après avoir gaspillé trois balles de match en deuxième manche, quand elle tenait la Russe dans les câbles.

Ç'a été très dur mentalement, a-t-elle concédé. J'essayais juste de ne pas y penser. J'essayais d'en faire abstraction, parce que si j'y avais pensé, alors j'aurais été frustrée et ça ne m'aurait pas aidé en troisième manche. J'ai juste essayé d'oublier, de faire de l'amnésie, de tout oublier.

Kuznetsova, 34e au classement de la WTA, a déjà gagné deux tournois majeurs : les Internationaux des États-Unis en 2004 et les Internationaux de France en 2009. Bouchard ne l’avait encore jamais battue et avait perdu ses trois premiers matchs contre elle.

La Montréalaise de 26 ans, ancienne no 5 mondiale, affrontera en quarts la Monténégrine Danka Kovinic (94e).

Si elle perd, elle devrait tout de même remonter au 216e rang mondial. Elle pourrait atteindre le top 150 si elle gagne le tournoi.

Eugenie Bouchard est partie de loin à Istanbul. À cause de son classement, elle a dû remporter deux matchs de qualifications pour atteindre le tableau principal.

Ça va me permettre de bâtir ma confiance, a noté Bouchard. J'étais déjà confiante, grâce à mon travail acharné, et j'ai simplement l'impression que les résultats de ces matchs sont le fruit de mes efforts. Ça en prend beaucoup pour atteindre ce niveau-ci. Ça fait longtemps que j'attends ça. Ça confirme que ç'a valu la peine de déployer tous ces efforts.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !