•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Shapovalov rend les armes à Flushing Meadows après un marathon

Denis Shapovalov

Denis Shapovalov

Photo : Getty Images / Al Bello

Radio-Canada

Denis Shapovalov s'est incliné à sa première participation en quarts de finale d'un tournoi du grand chelem. Le Canadien a été défait par l'Espagnol Pablo Carreno Busta au terme d'un marathon de cinq manches, mardi, aux Internationaux des États-Unis.

Vainqueur 3-6, 7-6 (7/5), 7-6 (7/4), 0-6 et 6-3, Carreno Busta croisera la raquette en demi-finales avec l'Allemand Alexander Zverev (no 5). Aucun joueur du Canada n'a joué dans le carré d'as d'un tournoi majeur depuis la percée de Milos Raonic en 2016 à Wimbledon.

Les réflecteurs du stade Arthur-Ashe, théâtre de nombreux duels d'anthologie qui se sont terminés au petit matin, se sont braqués sur Carreno Busta et Shapovalov pendant 4 h 8 min dans la nuit de mardi à mercredi.

C’est un moment difficile. J’étais dans le match, j’avais de bonnes chances de l’emporter. J’étais proche dans presque toutes les manches. C’est vraiment frustrant et difficile de voir le positif, a confié Shapovalov.

D'entrée de jeu, il a été victime d'un bris, sauf que la 12e tête de série a immédiatement rendu la pareille à Carreno Busta (no 20), sans qu'il inscrive le moindre point au service. L'Ontarien de 21 ans lui a refait le coup au huitième jeu pour aussitôt s'offrir une occasion de mettre la main sur la manche au service, ce qu'il a fait dès sa première tentative.

Les deux joueurs ont perdu leurs repères avec les balles en main au début du deuxième acte. Un bris a été réalisé dans quatre jeux consécutifs, ni l'un ni l'autre ne trouvant le moyen de confirmer son vol au service lors de cette séquence singulière.

Malgré de soudaines difficultés au service, Shapovalov s'est dressé devant Carreno Busta dans les moments opportuns, notamment lorsqu'il accusait un retard de 3-4 et 0-40 et quand son rival détenait une balle de manche au 10e jeu. L'Espagnol a toutefois réussi au bris d'égalité là où il avait échoué plus tôt et a empoché le deuxième engagement.

Peu vulnérable au service pendant un bon moment, le spécialiste de la terre battue a cédé en troisième manche lorsqu'il menait 4-3 et semblait en voie de prendre le contrôle de la rencontre. Encore une fois, les adversaires ont été départagés au bris d'égalité, toujours en faveur de Carreno Busta.

Visiblement agacé par un scénario qui s'est répété, Shapovalov a totalement laissé aller sa colère durant la pause entre les troisième et quatrième actes. Peut-être revigoré, le représentant de l'unifolié a enregistré le bris dès l'entame, et trois fois plutôt qu'une. Il n'avait plus détenu un bris d'avance sur son opposant depuis la dernière ligne droite de la manche initiale.

Shapovalov n'a laissé aucune chance à Carreno Busta avec son service, brouillon depuis un certain temps. Pas moins de 8 as, dont celui pour clore l'engagement, ont été enregistrés sur les 12 points remportés par l'Ontarien.

La page a rapidement été tournée par Carreno Busta sur cette manche à oublier. Le 27e joueur mondial n'a plus perdu son service au cinquième acte et a volé celui de Shapovalov sur une double faute coûteuse au sixième jeu, ce qui a fait la différence au bout du compte.

C’était difficile d’aller en cinquième manche, la dernière. J’étais vraiment fatigué. Carreno bougeait beaucoup mieux en dernière manche , a dit Shapovalov.

Plus expérimenté, Carreno Busta a participé à son troisième match en quarts de finale d'un tournoi majeur, à 29 ans. Il s'était d'ailleurs déjà frayé un chemin jusqu'au carré d'as à New York en 2017. Shapovalov a quant à lui vécu une première.

Les deux autres duels des quarts de finale mettront aux prises, mercredi, les Russes Andrey Rublev (no 10) et Daniil Medvedev (no 3) et l'Australien Alex de Minaur (no 21) contre l'Autrichien Dominic Thiem (no 2), désormais favori à la suite de la disqualification du Serbe Novak Djokovic (no 1).

J'entends tout ce que tu dis - Zverev

Alexander Zverev s'est qualifié pour les demi-finales en après-midi après avoir battu le Croate Borna Coric (no 27) en quatre manches de 1-6, 7-6 (7/5), 7-6 (7/1) et 6-3.

L'athlète de 23 ans atteint pour la première fois cette étape à Flushing Meadows. Il avait aussi accédé au carré d'as des Internationaux d'Australie en janvier dernier.

Coric, qui restait sur trois victoires en quatre oppositions face à l'Allemand, a pris un meilleur départ, profitant également des nombreuses fautes directes et des doubles fautes de son adversaire.

Alexander Zverev s'élance pour servir dans son match contre Borna Coric.

Alexander Zverev a atteint les demi-finales des deux tournois du grand chelem disputés jusqu'ici cette année.

Photo : Getty Images / Al Bello

Après avoir été mené 4-2 en deuxième manche, Zverev s'est ressaisi pour forcer la décision au bris d’égalité, grâce à un service enfin retrouvé. Un scénario similaire s'est dessiné dans la troisième manche, Zverev se montrant encore plus solide dans le jeu décisif.

Sans particulièrement briller, il a ensuite profité de la baisse de régime du Croate pour boucler en 3:24 un match où il a semblé loin de son niveau habituel, mais avec la qualification au bout.

L’absence de partisans s’est fait sentir durant cette rencontre. Avant de servir en troisième manche, Zverev a demandé au commentateur Brad Gilbert d’arrêter de parler.

 Tu parles trop fort, mon vieux , a dit Zverev.

 Oh, désolé , a rétorqué le journaliste d’ESPN.

 J’entends chaque mot que tu dis , a même précisé l’Allemand. Gilbert venait de commenter ses neuf doubles fautes.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !