•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ashleigh Barty ne défendra pas son titre à Roland-Garros

Ashleigh Barty

Ashleigh Barty

Photo : Getty Images / Mike Stobe

Radio-Canada

La no 1 mondiale Ashleigh Barty ne défendra pas son titre aux Internationaux de France en raison des inquiétudes liées aux déplacements pendant la pandémie de COVID-19.

Après avoir renoncé aux Internationaux des États-Unis, qui se déroulent actuellement à New York, à huis clos, l'Australienne a décidé de ne pas voyager en Europe pour les tournois de Rome et de Roland-Garros.

Dans un communiqué publié lundi, elle a expliqué que sa décision n'a pas été facile à prendre, puisque le tournoi de Roland-Garros en 2019 a été le plus spécial de sa carrière. Elle y avait obtenu un premier titre en grand chelem.

L'athlète de 24 ans a affirmé que les principales raisons qui ont motivé sa décision étaient les risques pour la santé associés à la COVID-19, ainsi que sa préparation interrompue. Elle n'a pas pu travailler avec son entraîneur récemment en raison de la fermeture des frontières en Australie.

Barty a indiqué qu'elle concentrerait ses efforts sur une longue présaison et sur l'été dans l'hémisphère sud.

L'Australie a fermé ses frontières internationales en mars en raison de la pandémie et les voyages internationaux sont toujours fortement limités.

Les organisateurs des Internationaux d'Australie croient toujours que le premier tournoi du grand chelem se déroulera comme prévu, en janvier 2021.

Ç'a été une année difficile pour tout le monde. Et bien que je sois déçue concernant le tennis, la santé et le bien-être de ma famille et de mon équipe seront toujours ma priorité, a insisté Barty. Je remercie mes partisans pour leur soutien continuel et j'ai hâte de jouer à nouveau pour eux.

Barty n'a joué aucun match compétitif depuis le mois de février. Sa dernière rencontre en tournoi majeur remonte au mois de janvier, à Melbourne, lorsqu'elle s'était inclinée devant l'Américaine Sofia Kenin dans les demi-finales.

Moins de spectateurs

Cette nouvelle survient au lendemain de l'annonce d'une réduction du nombre de spectateurs admis au tournoi. Les Internationaux de France accueilleront finalement un maximum de 11 500 spectateurs par jour du 27 septembre au 11 octobre.

Après une première annonce à 20 000 spectateurs, en juillet, la Fédération française de tennis (FFT) a dû revoir ses chiffres à la baisse. Les autorités françaises ont compté plus de 30 000 décès en raison de la COVID-19, et le nombre de nouveaux cas a dépassé la barre des 8000 vendredi dernier.

Le complexe qui accueillera le tournoi sera divisé en trois sous-espaces indépendants les uns des autres et autonomes du point de vue de l'accueil du public, pour respecter la jauge de 5000 spectateurs par site fixée par les autorités, a précisé le directeur général de la FFT Jean-François Vilotte.

On laissera ainsi entrer 5000 personnes dans la zone du court Philippe-Chatrier, 5000 personnes dans la zone du court Suzanne-Lenglen et 1500 au court Simonne-Mathieu.

Il sera impossible pour le public de passer d’une zone à l’autre. Le port du masque sera obligatoire, même lorsque les spectateurs seront installés dans les estrades. Comme annoncé en juillet, les courts principaux pourront accueillir des groupes de quatre personnes côte à côte maximum, et chaque groupe sera séparé par un siège vide.

Les joueurs devront impérativement se loger dans deux hôtels choisis par les organisateurs et réservés en quasi-exclusivité, selon le directeur du tournoi, Guy Forget.

Nous ne raisonnons pas en termes de bulle sanitaire hermétique, c'est un fantasme, a toutefois précisé Jean-François Vilotte.

Les joueurs seront testés dès leur arrivée et recevront leur accréditation dès lors que le premier test négatif sera rendu. Un second test sera effectué sous les 72 heures, puis un autre à J+5, et un autre à J+5 tant qu'ils seront dans le tournoi, a précisé Forget. Toute personne détenant une accréditation pour le tournoi devra se soumettre à des tests de dépistage sur une base régulière.

Contrairement aux Internationaux des États-Unis, des tours de qualification auront lieu à Roland-Garros. Le public n’y aura toutefois pas accès.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !