•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Krystina Alogbo ne jouera plus avec l'équipe nationale de water-polo

La Québécoise Krystina Alogbo tente de se démarquer lors de la Coupe Canada à Montréal.

Krystina Alogbo

Photo : Water-Polo Canada / Diane Bekhazi

Radio-Canada

Krystina Alogbo n'endossera plus le maillot de l'équipe canadienne de water-polo. La Montréalaise désire se concentrer sur sa carrière professionnelle en Italie.

C’est vraiment une énorme décision pour moi. Ça fait plus de 25 ans que le water-polo est ma priorité et c’est toujours le cas. La dernière année a été difficile physiquement et mentalement, j’ai beaucoup réfléchi au cours des derniers mois et je pense vraiment que c’est la bonne décision, a expliqué dans un communiqué la vétérane de 15 saisons avec l'équipe nationale, vendredi.

Alogbo poursuivra sa carrière professionnelle avec le CSS Verona en Italie, où elle agira aussi comme entraîneuse des moins de 16 et de 18 ans. Après une longue réflexion, elle a informé les dirigeants de Water Polo Canada et ses coéquipières de sa décision la semaine dernière lors d'un camp d'entraînement.

Ce n’est pas facile, avoue-t-elle. Il me reste quelques bonnes années en tant que joueuse professionnelle et je veux m’assurer de demeurer à un niveau compétitif. L’opportunité s’est présentée d’aller en Italie et j’ai décidé d’amorcer ma transition vers l’après-carrière cette année.

Les Canadiennes se sont qualifiées pour les Jeux olympiques de Tokyo qui ont été repoussés d'un an en raison de la pandémie de COVID-19. Alogbo renonce donc à ce grand rendez-vous.

Elle est une inspiration et un véritable exemple de persévérance, son apport à la communauté canadienne du water-polo va au-delà des statistiques et des résultats, son implication auprès de diverses causes fait d’elle une leader autant dans la piscine qu’à l’extérieur, a déclaré le directeur général de Water Polo Canada Martin Goulet. Krystina laissera un héritage important auprès de la communauté et nous lui souhaitons que le meilleur dans ses futurs projets.

L'athlète de 34 ans a participé à quatre Jeux panaméricains ainsi qu'à huit Championnats du monde de la FINA où elle a remporté une médaille d'argent (2009) et une de bronze (2005) avec ses coéquipières.

Il y a eu plusieurs moments importants pour moi, mais ce que je retiens ce sont les matchs serrés, intenses et compétitifs. C’est ça pour moi le water-polo, une bataille de tous les instants et non pas une victoire par 10 buts. En 2003, je ne pensais pas faire l’équipe junior et nous avons remporté l’or. Les Mondiaux de 2005 restent aussi gravés dans ma mémoire, malgré une certaine naïveté à l’époque. C’était toute une chance de jouer devant notre famille et nos amis, de remporter une médaille en sol canadien.

Krys a été à mes côtés tout au long de ma carrière, se souvient Joëlle Bekhazi. Nous nous sommes définitivement complétées en tant que coéquipières. Ces derniers temps, les gens ont plaisanté en disant que j'étais le yin de son yang et vice versa. Elle va vraiment me manquer.

Krystina Alogbo a longtemps occupé le rôle de capitaine de l'équipe canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !