•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dopage : la saison des marathons reprend sous haute surveillance

Un groupe de coureurs au marathon de Berlin en 2018

Un groupe de coureurs au marathon de Berlin en 2018

Photo : Getty Images / Maja Hitij

Agence France-Presse

Plus de 300 athlètes spécialistes des courses sur route font partie d'un nouveau programme antidopage, a annoncé mardi l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU), au moment où la saison des marathons reprend et que la lutte contre le dopage a été bousculée par la crise sanitaire.

La saison internationale des courses sur route, largement frappée par la pandémie de COVID-19 (annulation des marathons de New York, Berlin, Paris) reprend dimanche à Brcko, en Bosnie-Herzégovine, avec en point d'orgue le duel attendu entre le Kényan Eliud Kipchoge et l'Éthiopien Kenenisa Bekele au marathon de Londres le 4 octobre.

Plus de 300 athlètes avec l'étiquette platine et or (les classements des meilleurs du monde) vont être surveillés et testés (notamment hors compétition) cette saison, annonce l'AIU, cité dans un communiqué de la Fédération internationale d'athlétisme.

Un nouveau système antidopage de surveillance et de contrôles inopinés a été créé spécifiquement pour les courses sur route en 2019, financé à la fois par l'AIU, World Athletics, mais aussi par les athlètes, les agents et les organisateurs de course.

Cette année, les équipementiers ont également été invités à participer pour gonfler le budget et trois ont répondu à l'appel (Nike, Adidas, Asics).

Ce système doit répondre au problème majeur des courses sur route qui est l'augmentation constante du nombre d'athlètes de haut niveau attirés par les primes.

Ainsi, en 2018, 75 % des vainqueurs des plus grandes courses du monde n'appartenaient à aucun programme de surveillance antidopage.

Les programmes de lutte antidopage internationaux ont été fortement touchés en 2020 par la COVID-19 en raison, notamment, des restrictions de voyage imposées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !