•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lionel Messi veut quitter le FC Barcelone

Il se concentre.

Lionel Messi joue avec le FC Barcelone depuis 2004.

Photo : Getty Images / JOSEP LAGO

Radio-Canada

Lionel Messi veut quitter le FC Barcelone et l’en a officiellement informé, a confirmé l’équipe mardi. Il souhaite résilier « unilatéralement » son contrat valide jusqu’en 2021.

Le Barça est la seule équipe professionnelle qu’a connue l’attaquant argentin de 33 ans. Dans ce maillot, il a remporté 10 fois le Championnat espagnol, 4 fois la Ligue des champions, et 6 Ballons d’or, remis au meilleur joueur du globe.

La décision de Messi survient 11 jours après la défaite de 8-2 en quarts de finale de la Ligue des champions contre le Bayern de Munich, éventuel vainqueur de la compétition.

L’équipe n’avait jamais subi pareille défaite dans une compétition européenne. Messi n’a pas caché son mécontentement après cette débâcle. L’organisation a depuis promis des changements de grande envergure et profonds et a congédié son entraîneur et son directeur sportif.

Le Barça a bouclé la saison 2019-2020 sans titre, une première depuis 2007-2008.

Des négociations à l'horizon

Les avocats du joueur ont fait parvenir par télécopieur à l'équipe un message dans lequel ils annoncent la volonté de Messi de résilier son contrat unilatéralement, en vertu de la clause qui a expiré le 10 juin dernier, mais le club considère que son contrat est encore valide jusqu'au 30 juin 2021, a indiqué une source à l'AFP.

En principe, cette clause expirait le 10 juin, mais le caractère atypique de cette saison coupée par le coronavirus a ouvert la voie pour que Messi demande à être libéré de son contrat dès maintenant. Il s'agit d'un premier pas vers l'ouverture d'une négociation pour son départ, sur la base de sa clause de libération qui s'élève à 700 millions d'euros (1,09 G$ CA), a précisé Marca, le journal le plus vendu d'Espagne, mardi soir.

Cependant, la tentative du célèbre Argentin de quitter le FC Barcelone pourrait entraîner une bataille juridique entre les deux parties au sujet d'une clause incluse dans son contrat.

Le Barça a mentionné que le document présenté par Messi faisait référence à une clause qui lui permettrait de quitter sans pénalité à la fin de la saison. Le club a rétorqué que la date limite pour se prévaloir de cette clause avait été franchie en juin. En conséquence, il demanderait des conseils juridiques.

La fin d'une époque

D'après la presse sportive espagnole, Messi s'est réuni avec le nouvel entraîneur Ronald Koeman la semaine dernière, et lui aurait indiqué qu'il se voyait plus à l'extérieur qu'à l'intérieur du club.

Selon la presse spécialisée catalane, Koeman aurait communiqué à l'attaquant uruguayen et grand ami de Messi Luis Suarez qu'il ne comptait pas sur lui pour la saison prochaine, à l'instar d'autres joueurs comme Arturo Vidal, Ivan Rakitic et Samuel Umtiti.

Parmi les attaquants qui pourraient intéresser le Barça, on retrouve Memphis Depay, de l'Olympique Lyonnais, et Lautaro Martinez, de l'Inter Milan. Martin Braithwaite et Francisco Trincao pourraient aussi voir leurs responsabilités augmenter.

Les changements au sein de la formation devraient également aider financièrement le FC Barcelone, touché durement par la pandémie.

Quant à Messi, s'il parvient à partir sans pénalité, alors plusieurs clubs partiront à ses trousses. Cependant, seuls quelques-uns d'entre eux auront les moyens de le rémunérer à la hauteur de son talent, même sans frais de transfert. Le Paris Saint-Germain, l'Inter Milan et Manchester City figurent parmi les favoris pour remporter la cagnotte.

Comme s'il était déjà parti, certains coéquipiers lui ont envoyé des messages d'appui

Respect et admiration, Leo. Tout mon soutien, mon ami, a écrit l'ex-légende blaugrana Carles Puyol sur Twitter.

Quand tu enfermes un tigre dans une cage, il ne se rend pas, il se bat!!!, a quant à lui publié le coéquipier chilien de Messi Arturo Vidal, également sur Twitter.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !