•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bayern de Munich et Alphonso Davies remportent la Ligue des champions

Des joueurs de soccer célèbrent leur victoire.

Le Canadien Alphonso Davies soulève le trophée de la Ligue des champions sous les cris de ses coéquipiers du Bayern.

Photo : Getty Images / LLUIS GENE

Agence France-Presse

Le Bayern de Munich, qui compte dans ses rangs le Canadien Alphonso Davies, a triomphé en finale de la Ligue des champions par la marque de 1-0, dimanche, à Lisbonne, sur le Paris Saint-Germain.

Munich a assumé son statut de géant du football pour décrocher sa sixième Ligue des champions, alors qu'Alphonso Davies, titulaire sur le flanc gauche, a assuré sa place dans l'histoire en devenant le premier international canadien à gagner la compétition européenne, à seulement 19 ans. Owen Hargreaves l'a remporté aussi avec le Bayern en 2001, mais l'Albertain a représenté l'Angleterre au niveau international.

C'est le genre de moment auquel je rêve depuis que je suis enfant. Je ne peux y croire, a indiqué Davies après la rencontre.

L'unique buteur de la soirée a été le Français Kingsley Coman, formé au Paris Saint-Germain, symbole s'il en faut du coup d'avance dont dispose le Bayern sur son rival tricolore.

Munich a assumé son statut dans le stade de Luz, à huis clos, pressant haut et dominant la possession du ballon dès l'entame de la rencontre, et maintenant jusqu'au bout une intensité de champion malgré les temps forts du PSG.

Déjà auteurs de cette performance en 2013, les Bavarois rééditent le fabuleux triplé Coupe nationale-Ligue des champions-Bundesliga, et confirment aux yeux du monde qu'ils disposent d'un effectif cinq étoiles, ou plutôt désormais six étoiles.

Le Polonais Robert Lewandowski, meilleur buteur de la C1 avec 15 buts, n'a certes pas marqué dimanche malgré un tir sur le poteau (22e) et une tête magnifiquement stoppée par Keylor Navas (31e), mais son activité incessante a usé la défense parisienne.

Ils se félicitent.

Les joueurs du Bayern de Munich

Photo : Getty Images / MIGUEL A. LOPES

C'est d'ailleurs l'attaquant bavarois qui aspire vers lui le jeune Thilo Kehrer sur l'action du but, laissant un boulevard au deuxième poteau à Coman, idéalement servi par Joshua Kimmich et buteur de la tête (59e).

C'est des sensations extraordinaires, beaucoup de bonheur, un peu de tristesse pour Paris, ils ont fait un parcours extraordinaire. Mon cœur était 100 % Bayern, car je suis 100 % professionnel. Mais je ne vais pas mentir, voir Presnel (Kimpembe) comme ça, voir notre équipe comme ça, ça fait un peu mal au coeur, a lancé Coman.

Le Bayern a gagné, mais il faut respecter ce que Paris a fait, a ajouté celui qui a quitté le PSG en 2014.

Les Allemands ont par ailleurs su se relever de la blessure en première période du défenseur Jérôme Boateng, l'un des hommes d'expérience du Bayern, avec Manuel Neuer.

Le gardien allemand, champion du monde en 2014 et revenu à son meilleur niveau, a encore brillé, notamment sur un double arrêt sorti de nulle part devant Neymar (18e).

Le Brésilien, joueur le plus cher du monde, n'aura pas su soulever le PSG, et sera resté incapable d'inscrire le moindre but dans ce tournoi final, malgré des éclairs de génie en cours de route.

La déception est égale pour Kylian Mbappé, blessé à une cheville il y a moins d'un mois et pourtant de retour pour marquer l'histoire, comme il aspire à le faire. Mais le jeune champion du monde devra patienter pour inscrire cette glorieuse ligne à son palmarès déjà bien garni.

Ce n'était pas l'année de Paris, c'était bien celle du Bayern, intouchable depuis la reprise du soccer. La pandémie aura bouleversé la planète soccer, contrainte de revoir ses plans pour terminer sa compétition de clubs reine.

Mais elle n'aura pas chamboulé l'ordre établi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !