•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ligue canadienne de football annule sa saison 2020

Un homme en complet, de profil, devant un fond noir

Randy Ambrosie, commissaire de la LCF

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

La Ligue canadienne de football (LCF) ne présentera pas de saison cette année. Son conseil d'administration a pris cette décision lundi dans la foulée de la pandémie de COVID-19.

L'Association des joueurs a reçu une note de la LCF comme quoi la campagne 2020 n'aura pas lieu après un vote des gouverneurs de la ligue.

Le circuit Ambrosie a tenté d'obtenir différentes aides financières du gouvernement fédéral depuis le début de la pandémie de COVID-19, mais sans succès. Le 3 août, il avait présenté à Ottawa une demande de prêt sans intérêt de 30 millions de dollars.

Même avec l’appui financier du gouvernement et avec une nouvelle entente avec les joueurs, nos propriétaires et les dirigeants des équipes communautaires auraient eu à composer avec des pertes substantielles en 2020, a mentionné le commissaire Randy Ambrosie dans un communiqué.

Sans cette aide, les pertes deviennent trop lourdes et elles réduisent de manière importante notre capacité à reprendre nos activités, non seulement l’an prochain, mais à long terme, a ajouté Ambrosie, soulignant que les gouverneurs ont décidé qu'il était dans l'intérêt supérieur de la LCF de se concentrer sur son avenir.

Notre gouvernement a aidé la LCF à naviguer à travers les programmes d'urgence existants de la COVID-19, qui aident des dizaines de milliers d'entreprises à travers le Canada à faire face à des problèmes de revenus et de liquidités pendant cette période. Bien que la ligue ait pu bénéficier de certains de ces programmes, les membres de son conseil d'administration ont finalement pris la décision de ne pas disputer la saison à venir.

Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien, dans un communiqué

Je peux vous assurer que cette décision n'a pas été facile à prendre, a dit le président des Alouettes de Montréal, Mario Cecchini [...] Notre ligue et notre équipe reviendront encore plus fortes en 2021.

La ligue a ainsi mis fin à sa tentative d'organiser une saison écourtée dans une bulle sanitaire à Winnipeg afin d'ultimement couronner en décembre un champion de la Coupe Grey.

La ville du Manitoba avait été sélectionnée fin juillet par les dirigeants de la LCF pour accueillir le calendrier de six matchs par équipe, suivi d'éliminatoires à huit équipes.

La LCF a perdu sa principale source de revenus, soit la billetterie, lorsque la crise du coronavirus s'est enclenchée et a forcé l’interdiction des grands rassemblements au Canada. Contrairement à d'autres ligues sportives d'Amérique du Nord, son contrat de télévision, qui le lie à TSN, est plus modeste, même s'il s'est bonifié avec les années.

Ce sera la première fois que la Coupe Grey ne sera pas décernée en 101 ans.

Déception

La LCF a précisé que le gouvernement fédéral lui avait suggéré de solliciter un prêt commercial, qui serait partiellement soutenu par Ottawa.

Ce genre de structure de financement nuirait plus à notre capacité de nous remettre de cette crise que de nous aider à la traverser. À deux reprises, en juin et à nouveau au début août, le gouvernement nous a contactés avec de nouvelles indications qu'il souhaitait trouver une solution et nous aider d'une bonne manière. À la fin, l'aide dont nous avions besoin cette année ne s'est jamais matérialisée, a déclaré le commissaire.

Ce résultat, après des mois de discussions avec divers représentants du gouvernement, est décevant. Désormais, nous nous concentrerons sur notre avenir et nous continuerons de travailler avec le gouvernement fédéral et les provinces dans ce contexte.

L'approbation de l'Agence de la santé publique du Canada était également nécessaire pour lancer une saison.

Le Dr Howard Njoo, l'administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada, a révélé vendredi dernier qu'il était encouragé par le plan de la LCF, mais qu'il ne pouvait pas fournir de calendrier pour rendre une décision, ce dont la ligue avait rapidement besoin pour relancer ses activités.

Des joueurs frustrés

À l’annonce de l’annulation de la saison, plusieurs joueurs ont exprimé leurs frustrations, sur les réseaux sociaux notamment. Le quart des Alouettes de Montréal Vernon Adams a carrément suggéré qu’on coupe les salaires du commissaire et des entraîneurs de la LCF, payés contrairement aux joueurs.

M. Cecchini comprend la frustration de son joueur vedette qui a signé, cet hiver, une lucrative prolongation de contrat jusqu’en 2022. En raison de l’annulation de la saison, il perd ainsi une année de salaire.

J’ai été en contact avec Vernon et il a droit à son opinion, a-t-il expliqué lors d’un point de presse virtuel. C’est un leader émotif qui vit une grande frustration. On comprend l’émotion et la frustration des joueurs. Je sais que je ne recevrai pas de fleurs de personne, mais le temps nous dira qu’à long terme, la ligue a pris la bonne décision.

Il faut comprendre que Vernon croit sincèrement qu’il pouvait amener l’équipe à un titre dès cette saison et il perd une belle occasion, a ajouté Danny Maciocia. On comprend sa frustration et on est solidaires. Il faut faire preuve de sensibilité et je suis convaincu que notre relation n’en sera que plus forte. Ce sera la même chose avec les autres joueurs.

Cet arrêt forcé d’un an ne remet toutefois pas l’existence des Alouettes en question. L’équipe était pourtant déficitaire lorsqu’elle a été achetée en janvier 2020 par les hommes d’affaires ontariens Sid Spiegel et Gary Stern.

Les Alouettes sont là pour rester et on entrevoit un futur brillant pour l'organisation, a dit M. Cecchini. Nous, les gens de sports, on regarde toujours vers l'avant et on travaille déjà sur la saison 2021. On souhaite un vaccin, ça réglerait déjà bien des problèmes.

La ligue et l’association des joueurs, la CFLPA, devront maintenant reprendre les discussions, car l’annulation de la saison créera de nombreuses zones d’ombre dans la convention collective. Déjà, il semble acquis dans l’esprit de Danny Maciocia que l’année 2020 prévue au contrat des joueurs ne sera pas reportée à 2021.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !