•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kirk Muller s’appuiera sur le plan de Claude Julien

Il dirige un entraînement en donnant des consignes avec un tableau.

Kirk Muller

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

L’entraîneur-chef par intérim du Canadien Kirk Muller a indiqué qu’il ne comptait pas révolutionner les façons de faire de l’équipe en pleines séries éliminatoires.

À l’occasion de son premier point de presse, vendredi matin, à quelques heures du deuxième match de la série face aux Flyers de Philadelphie, Muller a d’abord tenu à saluer Claude Julien, qu'il remplace au pied levé. L'entraîneur-chef du CH a été traité pour des douleurs à la poitrine et a reçu son congé de l'hôpital vendredi.

Et il a même eu recours à quelques mots de français pour le faire. On pense à Claude et sa santé. Mais on doit rester focus et jouer notre jeu, a-t-il dit dans son message d’introduction.

Après avoir parlé du moral de Julien, qui lui avait semblé bon quand il a pu s’adresser à lui jeudi, Kirk Muller a rapidement insisté sur le fait qu’il ne fallait pas s’attendre à une révolution. On est en séries et on est ici pour gagner. Nous allons d’abord nous concentrer sur ce que nous faisons bien en tant qu’équipe, a-t-il expliqué.

Avant de venir à Toronto, on a fait nos devoirs durant l’été, durant les entraînements. Il y a toujours des ajustements à faire quand on affronte la même équipe souvent. On l’a fait dans le premier match, et je suis sûr qu’on devra le faire durant le match no 2. C’est mon job de mettre les 20 meilleurs joueurs sur la glace, peu importe qui vous êtes, il faut faire gagner cette équipe.

Kirk Muller, entraîneur-chef du Canadien par intérim

Pour Muller, il est important de s’en tenir à ce qui a été mis en place pour assurer la bonne marche du Tricolore en attendant le retour espéré de Claude Julien. Pour y parvenir, il sait qu'il peut compter sur ses adjoints Luke Richardson, Dominique Ducharme et Stéphane Waite.

La clé est dans le fait que nous n’allons pas changer notre stratégie de base, a-t-il dit. On est axés sur la vitesse et le jeu de transition. Nous bataillons fort pour la rondelle. Il me faut reconnaître ceux qui en donnent et ceux qui ne répondent pas. Il n’y a pas de ressentiment. Nous sommes dans les séries. On a besoin de l’effort de tout le monde.

Durant sa rencontre virtuelle avec les journalistes, Muller a mentionné qu’il ne serait pas surpris le moins du monde d'apprendre que Claude Julien suit le match à la télévision.

S’il le peut, je suis sûr que oui. Je ne serais pas surpris de recevoir un texto ou un appel de sa part entre les périodes. Son ton de voix hier soir semblait bon. Il aura donc probablement assez d’énergie pour faire ça, a-t-il conclu.

Freiner le Canadien

Les Flyers savaient déjà qu'ils devraient offrir une meilleure performance après leur courte victoire de 2-1, mercredi soir, contre le Canadien qui a tenu son bout lors du premier match.

Ils s'attendent maintenant à voir la formation montréalaise jouer avec émotion après avoir perdu les services de Claude Julien.

Alain Vigneault, qui a connu Julien quand ils jouaient pour les Golden Eagles de Salt Lake de la Ligue centrale de hockey au début des années 1980, ne prévoit pas de grands changements dans la stratégie du CH dans le deuxième match vendredi à 15 h.

Les entraîneurs ont fait un travail avant la série pour préparer leur formation à jouer contre les Flyers. À mes yeux, ils vont continuer à appliquer ce qui a été préparé, a affirmé Vigneault.

La priorité des Flyers sera d'éviter tout relâchement. Mercredi, ils s'en voulaient d'avoir permis au Canadien de gagner en confiance avec une bonne deuxième période où il a eu l'avantage 17-7 au chapitre des tirs au but. Le gardien Carter Hart a cependant limité les dégâts.

Nous avons pu voir ce à quoi nous nous attendions, a souligné Vigneault. Il faut bien gérer la rondelle face au Canadien. C'est l'une des deux ou trois équipes les plus rapides de la ligue.

En deuxième période, nous avons mal géré la rondelle et ils en ont profité. C'est là que vous avez besoin de votre gardien et notre gardien a été bon pendant tout le match, mais particulièrement en deuxième période.

Allez vers le tableau des séries
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !