•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Flyers s'imposent dans le premier match contre le Canadien

Il étend les bras pour faire l'accolade à deux coéquipiers.

Joel Farabee (au centre)

Photo : Getty Images / Elsa

Olivier Tremblay

Le Canadien de Montréal est demeuré dans le coup pendant 60 minutes contre les Flyers de Philadelphie, mais il s’est incliné 2-1 dans le premier match de sa série quart de finale d’association, mercredi, à Toronto.

Ivan Provorov et Joel Farabee ont offert la victoire aux Flyers, qui ont, pour la quatrième fois en quatre matchs depuis la relance des activités, donné un seul but à l’adversaire dans la victoire. La réponse du CH est venue du bâton de Shea Weber, auteur de son troisième but des éliminatoires.

Le gardien Carter Hart, qui jouait son premier match dans une série quatre de sept de la LNH, a réalisé 28 arrêts. Carey Price, de l'autre côté, a offert une autre performance solide avec 31 arrêts.

Le deuxième match de la série aura lieu vendredi après-midi.

Allez vers le tableau des séries

Les Flyers ont ouvert la marque en avantage numérique, eux qui avaient été blanchis en 11 occasions pendant le tournoi de classement.

Pendant que Jonathan Drouin était au cachot, le tir de la ligne bleue de Provorov a effleuré le bâton de Paul Byron et s’est faufilé sous le bras droit de Carey Price. Le général de l’attaque à cinq des Flyers, Claude Giroux, a récolté son premier point des éliminatoires sur la séquence.

La rondelle glisse derrière lui pendant que Xavier Ouellet bataille avec Jakub Voracek.

Carey Price cède sur le tir d'Ivan Provorov.

Photo : Getty Images / Elsa

Dans le tournoi de classement, les Flyers ont inscrit le premier but dans chacune de leurs trois victoires. Ils n'ont toujours pas accordé de but en première période depuis la relance des activités.

Artturi Lehkonen a été au cœur de la meilleure chance du Tricolore au premier vingt. Phillip Danault a créé un revirement devant Carter Hart, ce qui a permis au Finlandais de se présenter seul face au gardien, mais ce dernier s’est agenouillé pour réaliser l’arrêt.

La première période a été compliquée, peut-être parce que nous n’avions pas joué depuis quatre ou cinq jours, peut-être parce que nous étions nerveux, a dit l'entraîneur-chef Claude Julien. Mais à partir de la deuxième période, nous avons joué notre jeu avec plus de confiance, en sachant que nous pouvons nous mesurer à nos adversaires.

Je crois toujours que les Flyers sont une équipe d’une grande qualité, mais je crois que nous sommes assez bons pour les affronter.

Claude Julien

Le Canadien s’est fait menaçant dès le début du deuxième engagement. Brendan Gallagher, après avoir contourné le filet de Hart, est venu bien près de glisser le disque derrière la ligne rouge. Les Montréalais sont ensuite parvenus à garder la rondelle dans le territoire des Flyers pendant de longues secondes, et Nick Suzuki a, à son tour, raté une belle occasion de créer l’égalité.

Pas particulièrement embêté à cinq contre cinq jusque-là, le Bleu-blanc-rouge a reçu un petit avertissement dans les secondes qui ont suivi sa bonne séquence en début de période. Après une mise au jeu gagnée à la droite de Price, Giroux a frappé le poteau d’un tir vif. Le Tricolore a cependant continué de poser des problèmes aux Flyers, qui n’avaient réussi que 2 tirs à la mi-période, contre 10 pour le CH.

Price s’est ensuite signalé d’une manière si spectaculaire qu’il a fallu la reprise pour bien le constater.

Lors d’un deux contre un, il a suivi la rondelle lorsque Travis Konecky l'a passée vers Kevin Hayes, mais ce dernier l'a remise derrière lui à Scott Laughton. Sorti de son demi-cercle, le gardien a étiré le bâton, et le tir de Laughton dans un filet quasi désert a tout juste ricoché hors cible. Ce faisant, Price a possiblement évité une visite du soigneur à Suzuki, qui avait pris la place de son gardien et aurait probablement reçu la rondelle sur la tête.

Il célèbre son but avec Jonathan Drouin et Brendan Gallagher.

Shea Weber crée l'égalité 1-1.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Le Canadien est à son tour sorti de sa disette en supériorité numérique à 14 min 38 s de la deuxième période lorsque Weber s’est emparé d'une rondelle qui venait d'être expulsée d’un amas de joueurs devant le filet de Carter Hart. Le capitaine montréalais n’a eu qu’à la pousser dans une cage béante.

Les Flyers ont aussitôt répliqué lorsque Farabee, posté devant Price, a sauté sur un retour de lancer de Travis Sanheim.

De notre côté, j’ai aimé notre première période et notre troisième, a indiqué le pilote des Flyers Alain Vigneault. En deuxième période, cependant, le Canadien a vraiment utilisé sa vitesse et nous a fait mal paraître à plusieurs occasions. Mais après leur but, nous avons été en mesure de revenir très rapidement.

On s’attendait à un match serré contre le Canadien. Je pense que n’importe qui s’attendait à un match serré. C’est une très bonne formation.

Alain Vigneault

Après l’explosion de 17 tirs du CH au deuxième vingt, les hommes d’Alain Vigneault ont muselé leurs adversaires en troisième période. Le retrait de Price pour un sixième patineur n'a pas eu l'effet escompté, même si Suzuki a touché la barre transversale.

[Suzuki] a joué un gros match, c’est évident, a souligné Julien. C’était un de nos bons joueurs ce soir encore. C’est encourageant de voir de jeunes joueurs comme lui jouer ainsi. C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes ici, au premier tour, contre une équipe avec beaucoup de profondeur et d’expérience. Nos jeunes ne semblent pas intimidés par ça.

Julien n'avait pas apporté de changement à sa formation après la troisième victoire contre les Penguins. Ryan Poehling a participé à l'échauffement, mais Alex Belzile est demeuré à son poste.

Comme prévu, Jakub Voracek était de retour dans l'effectif des Flyers après avoir raté le dernier match du tournoi de classement, mais il n'était toutefois pas aux côtés de ses compagnons de trio habituels. Vigneault a cependant eu la main heureuse en gardant Farabee avec Sean Couturier et Claude Giroux, comme il l'avait fait en l'absence de Voracek.

C’est un jeune joueur intelligent, a indiqué Couturier. Il joue de la bonne façon. C’est quand même assez facile de s’adapter à lui. Il fait beaucoup de petites choses comme il faut. C’est difficile, des fois, comme jeune joueur, d’être responsable, mais il l’est déjà.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !