•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Rangers de New York remportent la loterie Alexis Lafrenière

Il retourne au banc de son équipe.

Alexis Lafrenière le 14 février à Rimouski

Photo : Folio Photo/Iften Redjah

Radio-Canada

L’attente a assez duré pour Alexis Lafrenière. Les Rangers de New York ont remporté lundi la loterie pour le premier choix et auront la chance de mettre la main sur le Québécois, meilleur espoir en vue du prochain repêchage de la LNH.

Huit équipes, toutes éliminées lors du premier tour de qualification des séries, avaient 12,5 % des chances de gagner la loterie. C’est finalement la formation de New York, balayée par les Hurricanes de la Caroline, qui a vu son nom sortir du boulier.

Il y a quelques jours, nous étions la première équipe éliminée. Nous tentons toujours de passer par-dessus ça et nous posons des questions pour comprendre ce qui s'est passé. Ce processus ne changera pas. Mais évidemment, les occasions sont rares de repêcher au premier rang. Nous sommes très contents, a dit le directeur général des Rangers, Jeff Gorton.

Lafrenière, qui a été privé d’une séance de repêchage à Montréal en raison de la COVID-19, devrait entendre son nom au 1er rang le 9 octobre, nouvelle date choisie pour tenir un encan virtuel.

Les derniers mois ont été longs, mais c'était plaisant de connaître l'équipe gagnante de la loterie, a-t-il déclaré. Les Rangers constituent une bonne équipe et ils ont plusieurs bons jeunes joueurs. Panarin est l'un de mes joueurs favoris, et il est excitant à voir jouer. New York est une des meilleures villes de hockey de la LNH.

Je pense que mon meilleur atout est ma vision du jeu. Je peux créer des occasions pour moi et pour mes coéquipiers, a fait valoir Lafrenière. J'ai de bonnes habiletés offensives et c'est ma plus grande force.

S'il est sélectionné au premier rang, il deviendra le premier hockeyeur québécois à l'être depuis le gardien de but Marc-André Fleury, par les Penguins de Pittsburgh, en 2003.

Le Canadien Quinton Byfield, un centre format géant de 1,93 m, et l’Allemand Tim Stützle complètent le trio des meilleurs espoirs selon plusieurs analystes. Le Torontois Jamie Drysdale, des Otters d’Erie, est le défenseur le mieux classé par les recruteurs.

Les choix deux et trois appartiennent respectivement aux Kings de Los Angeles et aux Sénateurs d’Ottawa. Les Red Wings de Détroit, qui avaient les meilleures chances d’obtenir la première sélection en raison du classement de la dernière saison écourtée, parleront au quatrième rang.

Il est assuré que le Canadien de Montréal ne repêchera pas parmi les 15 premiers, à moins que le directeur général Marc Bergevin ne réalise un échange au terme des séries.

Un passage phénoménal dans le junior pour Lafrenière

L’ailier gauche de l’Océanic de Rimouski, joueur de l’année dans la Ligue canadienne de hockey deux ans d’affilée, a dominé à ses trois années dans le Bas-Saint-Laurent.

Lafrenière a bouclé sa dernière saison dans la LHJMQ avec une récolte de 35 buts et 77 passes en 52 matchs. L’athlète de Saint-Eustache a récolté 297 points en trois saisons avec l’Océanic en plus de participer à deux mondiaux de hockey junior. Il a notamment été nommé joueur par excellence du dernier tournoi en République tchèque.

Il deviendrait le troisième porte-couleurs de l'histoire de l'Océanic à être sélectionné au premier rang du repêchage de la LNH après Vincent Lecavalier, par le Lightning de Tampa Bay, en 1998, et Sidney Crosby, par les Penguins, en 2005.

Le repêchage se tiendra les 9 et 10 octobre dans les studios de la LNH et simultanément en visioconférence.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !