•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prêt d'Ottawa à LCF serait pour payer la bulle et les salaires des joueurs

Deux ballons de football avec l'inscription CFL sont posés sur la pelouse dans un stade.

La LCF tiendra-t-elle une saison cette année?

Photo : The Canadian Press / John Woods

La Presse canadienne

Si elle parvient à obtenir un prêt de 30 millions de dollars sans intérêt du gouvernement fédéral, la Ligue canadienne de football (LCF) utiliserait l'argent pour couvrir ses coûts d'exploitation, tels que les salaires des joueurs, les tests de dépistage de la COVID-19 et les dépenses associées au développement de la bulle pour présenter une saison écourtée.

La ligue aurait fourni à Ottawa certains détails sur sa demande de prêt, dont les dépenses qu'elle prévoit faire, a révélé à La Presse canadienne, mardi, une source qui a requis l'anonymat.

La LCF n'a pas répondu aux demandes de La Presse canadienne.

La ligue tente un dernier effort afin d'obtenir du financement du gouvernement fédéral pour présenter une saison écourtée en 2020. Mais cette aide financière ne garantit pas la rentabilité de la LCF.

Cette source a mentionné que le circuit Ambrosie prévoit des pertes de plus de 50 millions cette année.

La ligue a déclaré qu'elle a besoin de ce prêt du gouvernement pour présenter une saison écourtée et le commissaire Randy Ambrosie a déjà indiqué que son circuit, qui compte neuf équipes, avait accumulé des pertes de plus de 20 millions en 2019. Et puisqu'il n'y a toujours pas de football prévu cette saison, les concessions disposent de très peu de moyens pour générer des revenus.

La LCF mise sur ses ventes aux guichets, qui sont la principale source de revenus de chacune de ses équipes.

Ce prêt de 30 millions est plus modeste que celui de 44 millions qui avait été requis par la ligue le mois dernier. En avril, la LCF avait approché le gouvernement pour obtenir une aide d'environ 150 millions pour pallier les pertes associées à la pandémie de la COVID-19.

Le commissaire Randy Ambrosie a mentionné qu'une saison écourtée à Winnipeg pourrait se mettre en branle au plus tôt le mois prochain. Mais il n'a pas écarté la possibilité de carrément annuler la saison.

Le Bureau des gouverneurs de la LCF doit se réunir jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !