•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La discipline, mot-clé pour le Canadien

Des joueurs écoutent leurs entraîneurs près du banc.

Le Canadien de Montréal mène la série 1-0.

Photo : Getty Images / Andre Ringuette/Freestyle Photo

Alexandre Gascon

TORONTO - Le Canadien s’en est tiré lors du premier match contre les Penguins même s’il a péché par indiscipline, mais il devra corriger le tir pour le deuxième duel, lundi soir.

C’est du moins l’opinion exprimée par Claude Julien lors de sa désormais traditionnelle visioconférence à quelques heures du deuxième match contre les manchots.

C’est sûr que la discipline est un élément important dans tout ça. D’autres équipes sont dans le même bateau. Ce n’est pas qu’on se plaint de nos punitions, mais je trouve qu’ils ont été un peu plus tolérants d’un côté que de l’autre. Si on va donner beaucoup de punitions, il faut quand même être assez égal. Dans le dernier match, on n’a pas été indiscipliné au point d’être 7 à 2 dans les avantages numériques, a souligné l’entraîneur-chef.

C’est bel et bien neuf punitions mineures qui ont été décernées aux deux équipes samedi soir, sans compter les deux tirs de pénalité accordés à Jonathan Drouin et à Conor Sheary. Un haut total pour un match de séries éliminatoires.

Le contexte particulier, peut-être l’absence de spectateurs dans les gradins qui peuvent influencer les arbitres même inconsciemment, font en sorte que, pour le moment, les officiels ne tolèrent pas la digression. On suit les règles ou au cachot.

Après neuf rencontres, exception faite des matchs entre les quatre premiers des associations, il y a eu 96 punitions mineures dans la LNH pour une moyenne de 10,7 par match. C’est presque deux de plus par rencontre par rapport aux neuf premiers matchs des séries de l’an dernier (79 infractions pour une moyenne de 8,8). La différence est importante.

La situation est peut-être temporaire, selon l’entraîneur des Penguins Mike Sullivan.

Il y a pas mal de punitions jusqu’à présent. C’est le cas jusqu’à maintenant, mais ce n’est que le début des séries, a-t-il précisé.

Toujours est-il que le CH n’a pas le luxe d’attendre que les arbitres retrouvent leurs bonnes vieilles (mauvaises?) habitudes. Sidney Crosby et ses comparses ont profité d’un seul de leurs sept avantages numériques samedi, sabotant au passage une supériorité de deux hommes de 92 secondes.

Avec 2 des 10 meilleurs pointeurs dans cette phase de jeu des trois dernières saisons en Crosby et Evgeni Malkin, le scénario risque d’être fort différent si le Tricolore se montrait encore aussi généreux.

Pas de changement

Le pilote du Bleu-blanc-rouge a confirmé qu’il n’apportait aucun changement à sa formation. Idem du côté des Penguins, qui renverront donc Matt Murray devant le filet et laisseront intact le duo d’arrières composé de Jack Johnson et Justin Schultz qui a essuyé sa part de critiques des collègues de Pittsburgh après la défaite.

Julien s’en tient donc aux petits ajustementsdont il parlait dimanche et a simplement rappelé à ses hommes, au terme d’un court entraînement lundi matin, qu’il faudra être prêt à bien réagir au deuxième match.

Il faut être prêt à pousser encore plus fort, a lancé l’entraîneur. On veut minimiser les erreurs. Je suis certain que les Penguins ont la même approche. Si on peut leur enlever de la vitesse, ça va aller en notre faveur. Il faut bien défendre, ils vont foncer plus au filet.

Par ailleurs, Julien est revenu rapidement sur le cas d’Otto Leskinen, ce défenseur dans l’organisation du CH prêté à son ancien club, le KalPa de Kuopio dans la ligue élite finlandaise. L’entraîneur a spécifié qu’il faudra s’attendre à voir de plus en plus de joueurs professionnels emprunter cette voie étant donné que la Ligue américaine de hockey a mis la clé sous la porte au moins jusqu’au début décembre.

Les jeunes espoirs ont besoin de glace et la trouveront vraisemblablement en Europe. D’autres joueurs pourraient faire face au même dilemme, dont l’ailier finlandais Jesse Ylonen.

Formations projetées

Canadien

  • Tatar-Danault-Gallagher
  • Drouin-Suzuki-Armia
  • Byron-Kotkaniemi-Lehkonen
  • Weise-Domi-Weal
  • Chiarot-Weber
  • Kulak-Petry
  • Ouellet-Mete
  • Price
  • Lindgren

Penguins

  • Guentzel-Crosby-Sheary
  • Zucker-Malkin-Rust
  • Marleau-McCann-Hornqvist
  • Aston-Reese-Blueger-Tanev
  • Dumoulin-Letang
  • Pettersson-Marino
  • Johnson-Schultz
  • Murray
  • Jarry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !