•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lewis Hamilton l'emporte sur trois roues, Lance Stroll 9e

Un devant de voiture avec un pneu crevé

Lewis Hamilton a été victime d'une crevaison au dernier tour.

Photo : 2020 pool / Pool

Radio-Canada

Un pneu crevé n’a pas empêché Lewis Hamilton (Mercedes-Benz) de remporter le Grand Prix de Grande-Bretagne dimanche. Il a tenu le coup et a franchi la ligne sur trois pneus, tout juste devant le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull).

Le pneu avant gauche du vainqueur a rendu l’âme dans le dernier tour, mais ne l’a pas empêché d’ajouter une septième victoire sur le circuit de Silverstone à son palmarès.

Le vétéran de 35 ans n'a maintenant besoin que de quatre victoires supplémentaires pour rejoindre Michael Schumacher, meneur de tous les temps avec 91 triomphes en formule 1.

Mercedes-Benz a commencé la saison avec force, remportant les quatre premières courses du calendrier. Valtteri Bottas a gagné la première en Autriche, tandis que Hamilton a enlevé les honneurs des trois suivantes en Autriche, en Hongrie et en Grande-Bretagne.

Hamilton n’a pas été le seul à devoir gérer une crevaison. Son coéquipier occupait le 2e rang, avec deux tours à faire, quand il a subi le même sort. Il a finalement été le 11e à rallier l’arrivée.

Dans le dernier tour, le pneu avant gauche de la Mercedes-Benz de Hamilton s'est déchiré, et il a dû ralentir pour se rendre jusqu’à la ligne d'arrivée, qu’il a passé juste devant la Red Bull de Max Verstappen.

Trois pilotes ont souffert de crevaisons dans les deux derniers tours, et à chaque fois le pneu avant gauche.

Le prochain Grand Prix a lieu au même endroit dans une semaine, et les équipes voudront des explications du pneumaticien Pirelli pour ne pas que ça se reproduise.

Stroll en perte de vitesse

Le Canadien Lance Stroll (Racing Point), qui partait de la 6e place, a quant à lui pris le 9e rang. Il a connu un départ ordinaire et a dû travailler d'arrache-pied pour se maintenir parmi les 10 premiers pendant la course. Il a dû se défendre dans une voiture étrangement sous-performante.

Il a été au cœur de la plus belle bataille, une bataille pour la 8e place, qui s'est déroulée en cinq temps avec son grand ami, le Français Esteban Ocon, et que le Québécois a perdue.

Décevant et étrange. Au début de course, la voiture était compétitive, a dit Stroll. Mais après, j'ai perdu le rythme et des places. Je ne sais pas pourquoi. Pourtant, l'équilibre était bon. Il faut qu'on analyse ce qui s'est passé.

Avec sa 9e place, il marque deux points au classement des pilotes pour atteindre la barre des 20 qu'il partage avec Daniel Ricciardo (Renault). Stroll est à deux points de son coéquipier Sergio Pérez. Racing Point n'a qu'un point de retard sur Ferrari au classement des constructeurs, avec 42.

Parlant de Renault, l'équipe française a à nouveau contesté officiellement la légalité de la RP20 après la course. C'est la troisième fois en trois courses.

Une rencontre de la commission technique de la FIA doit avoir lieu mercredi.

Son compatriote Nicholas Latifi (Williams) a terminé 15e. Le Torontois tente toujours d'inscrire le premier point de sa carrière en F1.

Depuis le début de la saison, c'est la course où je me suis senti le mieux dans la voiture, a-t-il lancé. Elle réagissait bien. Après une sortie de piste dans le premier tour, j'ai vite repris mon rythme. J'ai pu pousser un peu, et ça a fait du bien de se battre contre des concurrents.

Latifi peut dire qu'il a dépassé à la régulière un ancien champion du monde, le Finlandais Kimi Raikkonen, dans la Sauber Alfa Romeo, au 32e tour.

De nombreux incidents

Le Grand Prix de Grande-Bretagne a fait des flammèches dès le départ, c'est le moins qu'on puisse dire.

Le pilote de Haas Kevin Magnussen a été victime d'un accrochage avec le pilote de Red Bull Alexander Albon à la sortie du dernier virage dès le premier tour. Sa voiture a terminé sa course en percutant de plein fouet le muret de sécurité. Le Danois est sorti indemne de l'accident.

Le Russe Daniil Kvyat, représentant Alpha Tauri, a aussi été victime d'une percutante sortie de piste au 13e tour. Plus de peur que de mal dans son cas, également.

Hülkenberg incapable de prendre le départ

Avant même le départ, un rebondissement inattendu s'est produit au garage de Racing Point.

Nico Hülkenberg n'a pas pu participer à la course puisque son moteur Mercedes-Benz a refusé de démarrer alors qu'il devait se rendre sur la grille de départ. Un boulon défectueux dans la chambre de combustion du moteur est à l'origine du problème, a précisé l'équipe après avoir fait enquête.

Rappelons qu'Hülkenberg avait remplacé au pied levé le Mexicain Sergio Pérez, après que ce dernier eut reçu un diagnostic positif à la COVID-19 jeudi.

Nous avons été incapables de lancer le moteur de la voiture no 27, ce qui a empêché Nico de prendre le départ, a écrit l'équipe Racing Point sur son compte Twitter.

Ç'a été une montagne russe d'émotions depuis jeudi. (L'abandon) m'a fait très mal, ainsi qu'à l'équipe. C'était le pire scénario possible, a renchéri Hülkenberg.

On ignore pour l'instant qui sera le coéquipier de Stroll le week-end prochain, au Grand Prix qui soulignera le 70e anniversaire de la F1 sur le circuit de Silverstone. La réponse viendra toutefois bien assez vite cette semaine.

Rien n'est confirmé pour le week-end prochain. Il faudra patienter quelques jours , a précisé l'Allemand de 32 ans.

La FIA a imposé un isolement obligatoire de 10 jours à Sergio Pérez, qui est asymptomatique, soit jusqu'au dimanche 9 août. Théoriquement, le Mexicain ne pourra pas prendre part à la deuxième course à Silverstone.

Résultats du Grand Prix de Grande-Bretagne :

  • 1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz)
  • 2. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) à 5,856 secondes
  • 3. Charles Leclerc (MON/Ferrari) à 18,474
  • 4. Daniel Ricciardo (AUS/Renault) à 19,650
  • 5. Lando Norris (GBR/McLaren-Renault) à 22,277
  • 6. Esteban Ocon (FRA/Renault) à 26,937
  • 7. Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Honda) à 31,188
  • 8. Alexander Albon (THA/Red Bull-Honda) à 32,670
  • 9. Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes-Benz) à 37,311
  • 10. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 41,857
  • 11. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) à 42,167
  • 12. George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz) à 52,004
  • 13. Carlos Sainz fils (ESP/McLaren-Renault) à 53,370
  • 14. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 54,205
  • 15. Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes-Benz) à 54,549
  • 16. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 55,050
  • 17. Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 1 tour

Meilleur tour en course : Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) 1:27,097 au 52e tour, à la moyenne de 243,494 km/h

Abandons :

  • Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) : accident au 1er tour
  • Daniil Kvyat (RUS/AlphaTauri-Honda) : tête-à-queue au 33e tour
  • Nico Hülkenberg (GER/Racing Point) n'a pas pris le départ
Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Formule 1

Sports