•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Leafs trop rapides pour le Canadien

La rondelle se glisse derrière le gardien, tandis que Tomas Tatar et Shea Weber essaient de l'en empêcher.

Alexander Kerfoot déjoue Carey Price.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

La Presse canadienne

Ilya Mikheyev a déjoué Carey Price sur une descente à deux contre un dès la 33e seconde de jeu pour ouvrir la voie à un gain de 4-2 des Maple Leafs de Toronto contre le Canadien de Montréal, mardi soir, lors de leur duel préparatoire au Scotiabank Arena.

Les Leafs n'ont plus jamais laissé filer cette avance.

Alexander Kerfoot a ajouté deux buts durant la période médiane, le dernier avec seulement 25 secondes à jouer. Sur le premier, Price a d'abord frustré Kasperi Kapanen en échappée, mais Kerfoot a profité du retour pour envoyer la rondelle derrière le cerbère montréalais.

Tomas Tatar avait inscrit le CH au tableau après avoir fait dévier la passe de Nick Suzuki dans un filet désert trois minutes avant le second filet de Kerfoot.

Paul Byron a réduit l'écart à 3-2, au terme d'une belle présence en compagnie de Jesperi Kotkaniemi et d'Artturi Lehkonen, à près de la mi-chemin du dernier engagement, mais Morgan Rielly a répliqué 92 secondes plus tard pour assurer la victoire des hommes de Sheldon Keefe.

Price a effectué 19 arrêts, tandis que Frederik Andersen a repoussé 28 lancers.

Le Tricolore a encore trois jours pour peaufiner son jeu avant le début du tournoi de qualification qui l’opposera aux Penguins de Pittsburgh. Et la formation montréalaise a intérêt à se retrousser les manches et à s'adapter à son nouvel environnement de jeu.

Il est assis sur la glace avec son bâton tendu devant un joueur des Maple Leafs et deux du Canadien (Victor Mete et Cale Fleury).

Carey Price stoppe Mitch Marner.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Une grosse adaptation. Aucune ambiance. Tu entends chaque petite chose sur la glace. C’est quelque chose d’assez spécial et unique qu’on va reproduire dans les prochains jours. Ça a été définitivement une adaptation aujourd’hui, a expliqué Phillip Danault.

Le Tricolore a accordé deux buts en infériorité numérique, le premier de Kerfoot et celui de Rielly.

Je n’ai pas trouvé qu’on a joué un gros match ce soir, a déclaré l'entraîneur-chef Claude Julien dès le début de son point de presse. Oui, on a eu de bonnes chances de marquer, mais pour avoir du succès contre Pittsburgh, il va falloir être beaucoup mieux qu’on l’était ce soir. C’est sûr qu’il y a de la rouille. Ça n’a pas été l’un de nos meilleurs matchs. Ça reste qu’on a pu faire un pas en avant en enlevant la rouille et peut-être même la nervosité. Quand samedi va arriver, il va falloir être à point.

Quand on patine et qu’on a patiné ce soir, on a été agressifs, les choses nous ont bien servis. On s’est mis dans le pétrin quand on était un petit peu passifs comme ça a été le cas avec les deux buts en désavantage numérique.

La séquence publiée par le Tricolore sur son compte Twitter dans laquelle Price tourne du mauvais côté à la sortie du vestiaire pour se rendre sur la patinoire est peut-être celle qui résume le mieux la soirée.

Le rythme était élevé, et c'est comme si le cerveau n'arrivait pas à suivre. Nous savons ce que nous devons faire pour avoir du succès, mais la cohésion n'y était pas ce soir. Nous tentions des jeux quand il n'y en avait pas.

Brendan Gallagher, attaquant du Canadien de Montréal

Dans un aréna redécoré par la LNH puisque les spectateurs ne sont pas admis en raison de la pandémie, le Canadien a connu quelques bons moments, mais a manqué de synchronisme, particulièrement en avantage numérique. Il a conclu la soirée avec une fiche de zéro en six.

À cinq contre cinq, le trio de Nick Suzuki, Jonathan Drouin et Joel Armia a été assez discret.

Alex Belzile était le 13e attaquant du Tricolore et Cale Fleury, le septième défenseur, puisque la LNH a permis aux équipes de compter sur un joueur de plus à ces positions pour leur match préparatoire.

Belzile n'a effectué que deux présences sur la patinoire. Il a chuté tête première contre la rampe quand il a été renversé par Jake Muzzin tôt en deuxième période et il n'est pas revenu au jeu par la suite.

Chaque équipe de la LNH dispute un seul match préparatoire dans le cadre de la relance de la LNH, en pause depuis le 12 mars.

Le Tricolore jouera son prochain duel samedi, jour 1 du tournoi de qualification. Les Maple Leafs, eux, croiseront le fer avec les Blue Jackets de Columbus.

Flyers 3 – Pittsburgh 2 (P)

Justement, les Penguins ont donné le coup d'envoi du tournoi en après-midi contre les Flyers de Philadelphie. Scott Laughton a marqué en prolongation et les Flyers de Philadelphie ont triomphé 3-2 à Toronto.

Il passe devant le gardien qui tente un arrêt.

Scott Laughton déjoue Tristan Jarry.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le natif d'Oakville a mis fin au débat à 2 min 40 s en période supplémentaire.

Sean Couturier et Kevin Hayes ont inscrit les autres filets des Flyers, tandis que Conor Sheary et Jason Zucker ont répliqué pour les Penguins.

J'ai trouvé que le rythme a été assez bon pour un match préparatoire, a déclaré Couturier.

Bien sûr, il n'y avait peut-être pas autant d'émotion que lors des matchs habituels entre ces deux équipes. Mais je suis certain que lorsque les séries éliminatoires seront en marche, ça va augmenter assez rapidement.

Pendant l'hymne national avant le début du match, les deux clubs se sont tenus ensemble sur les lignes bleues dans une démonstration de solidarité.

Les Flyers participeront à un tournoi à la ronde avec les Capitals de Washington, les Bruins de Boston et le Lightning de Tampa Bay pour déterminer les positions un à quatre au classement de l'Association de l’Est en vue des huitièmes de finale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports