•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ferrari demande aux tifosi beaucoup de patience

Sebastian Vettel roule sous la pluie en Hongrie.

Sebastian Vettel sous la pluie en Hongrie

Photo : Getty Images / JOE KLAMAR

Agence France-Presse

L'objectif de l'équipe Ferrari est de retrouver le chemin de la victoire en 2022, avec l'arrivée de la nouvelle réglementation technique.

C'est dans une entrevue au journal italien Gazzetta dello sport que le président du groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA), à qui appartient Ferrari, John Elkann, a précisé l'objectif de l'équipe, qui consternera les tifosi.

Cela veut-il dire que Ferrari abandonne la course au titre en 2020 et en 2021? C'est demander beaucoup aux patients tifosi.

Après une 2e place en Autriche, Ferrari a vite lâché prise, avec un double abandon dans le Grand Prix de Styrie et une très médiocre performance en Hongrie, les monoplaces italiennes finissant à plus d'un tour du gagnant : Sebastian Vettel en 6e position et Charles Leclerc au 11e rang.

Cette année, nous ne sommes pas compétitifs notamment à cause d'une série d'erreurs de conception de la voiture, a expliqué John Elkann dans le quotidien italien.

Nous avons eu une série de faiblesses structurelles qui existent depuis longtemps, notamment au plan aérodynamique. Nous avons aussi perdu en puissance moteur. La réalité est que notre voiture n'est pas compétitive. Ça s'est vu en piste, et ça se verra encore, a-t-il ajouté.

Les modifications apportées à la SF1000 en Hongrie n'ont pas obtenu les résultats escomptés.

Sebastian Vettel, les quatre roues hors piste, tente de négocier un virage.

Sebastian Vettel, les quatre roues hors piste

Photo : Getty Images / LEONHARD FOEGER

Selon le président du groupe FCA, les difficultés de Ferrari sont anciennes. Le secteur sportif traverse incontestablement une période difficile. Nous n'avons pas gagné le championnat des constructeurs depuis 2008 et celui des pilotes depuis 2007, a-t-il dit.

John Elkann vise loin, soit la modification en profondeur de la réglementation technique, d'abord prévue pour 2021, puis repoussée à 2022 en raison de la pandémie planétaire.

Nous sommes en train de poser les bases pour être compétitifs et recommencer à gagner quand les règles changeront en 2022, a-t-il dit.

Mattia Binotto regarde son équipe travailler.

Mattia Binotto

Photo : Getty Images / Charles Coates

Malgré les rumeurs voulant que Ferrari ait déjà choisi un successeur au directeur de l'équipe F1, Mattia Binotto, John Elkann lui fait encore confiance.

(Ma) confiance (est) totale, a lancé M. Elkann. Il a toutes les compétences et les caractéristiques pour ouvrir un nouveau cycle de victoires.

John Elkann a aussi défendu le choix de Ferrari de laisser partir Sebastian Vettel et de miser sur deux jeunes pilotes, Charles Leclerc et Carlos Sainz fils.

La nouvelle voiture naîtra avec eux, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Formule 1

Sports